< Management

A la recherche du sens dans l'entreprise : compter, raconter ? la stratégie du récit

A la recherche du sens dans l'entreprise : compter, raconter ? la stratégie du récit

Dominique Christian

Combien de retours de rendez-vous chez des clients, ou de réunions commencent par cette phrase : « Est-ce que tu connais la dernière ? », ceci pour inviter à partager une histoire, à se construire un récit commun de la situation.

De fait, les managers pratiquent la mise en récit comme M. Jourdain faisait de la prose sans s'en rendre compte, mais en minimisant aussi les bénéfices à en tirer. Pourtant, seul le récit permet aux acteurs de l'entreprise de saisir la complexité des situations professionnelles, de formaliser un projet pour l'entreprise et d'en faire adhérer le contenu aux aspirations des collaborateurs. Enfin, seul le récit donne de la cohérence et du sens à l'action au sein de la société.

Aujourd'hui, le manager ne doit plus uniquement remplir de chiffres un tableur, il doit aussi se faire conteur de la situation, pour donner une signification, un sens aux événements partagés.

Particulièrement riche dans l'analyse originale qu'il propose de nos organisations, cet ouvrage met en lumière la place déterminante qu'occupent les récits collectifs au sein des entreprises. Il nous explique comment ils fonctionnent, ce que l'on doit en faire et ce qu'ils nous permettent d'anticiper du développement de nos modes de travail.

Philosophe de formation et docteur en Sciences de la Communication, Dominique Christian est directeur de Difer Conseil, une société qui se consacre à l'accompagnement des acteurs et des actions de changement. Il a puisé dans son expérience acquise auprès des plus grandes entreprises (EDF, France Telecom, Renault…) pour nous livrer une réflexion passionnante sur le sens de l'action.

Nous voilà plongés au cœur de notre vie professionnelle, dans ce qu'elle a de plus banal et de plus extraordinaire, appelés enfin à mieux en comprendre la logique profonde.

L'entreprise c'est, en somme, toute une histoire et toutes les histoires de ceux qui en font partie. Et Dominique Christian nous explique pourquoi cela détermine son évolution et nos comportements.

La demande de repères, de sens est aujourd'hui omniprésente. « En tant que manager, il faut savoir donner du sens à l'action » répète-t-on dans bon nombre d'entreprises. Face à cet impératif, des concepts de management ont été inventés comme autant de recours possibles : leadership, entreprise apprenante, communauté, organisation, marché. Mais ces notions offrent des contours « mous » et abritent souvent leurs propres contradictions.

Faut-il alors s'en débarrasser ? Non, car ces notions illustrent de façon adéquate la complexité quotidienne de l'entreprise. Mais elles ne suppriment pas pour autant les contradictions. En fait, elles s'accommodent mal d'une logique strictement chiffrée et rendent chaque jour un peu plus importante une approche plus « narrative » du contexte professionnel.

Ce livre a donc pour objectif d'identifier les personnages et les intrigues des récits collectifs et personnels (conversations de couloir, séminaires, réunions, histoire de la société) qui animent le monde de l'entreprise afin de mieux en éclairer le rôle et la fonction, et de mieux en découvrir le sens.

Caractéristiques

Auteur: Dominique Christian

Rubrique: Management

16 x 24 cm, Br.
312 pages
29.80 € TTC

ISBN: 284001159X

Partagez sur :

Boutique en ligne :

En stock

29.80 €

Ajouter au panier

Disponible en version numérique :

Chez ces vendeurs

Table des matières

Si vous n'avez le temps de lire que quelques pages

1. Quelques considérations sur le doute et les remords des décideurs

A voir les managers collectivement se surcharger de travail, on pourrait imaginer qu'ils ont mauvaise conscience
Entreprise et identité collective : la valse des interprétations
Mermoz a disparu, il n'y a plus de héros solitaires. Réveillé au milieu d'un rêve où il se voyait leader, le manager se retrouve manager
L'entreprise comme communauté, nœud de réseaux
Les axes de tension qui structurent le souci managérial

2. Vers une méthodologie de la construction du sens : c'est en racontant que l'on renoue le fil d'une histoire

Les différentes formes de discours et les spécificités du récit
De la description du narratif à sa pratique : un questionnaire d'aide à la construction du récit
Une forme particulière : le récit de voyage, du tacite à l'explicite
Circulation des récits et compréhension collective
Comment ça marche ; les éléments du récit : décor, personnages et intrigue
Une application narrative spontanée : les démarches projets considérées comme des récits incarnés

3. De la surface du récit à ses ressorts cachés : pourquoi ça marche ?

L'origine du sens : le dépassement d'une tension fondatrice
Application, les tensions fondatrices d'un accord social
Du dépassement de contradictions à la circulation d'objet du désir, l'irréductibilité des personnages
Construction du point de vue, les multiples voix du récit
Condensation, déplacement, points de vue : la construction de récit, la vision du leader et le travail du rêve jouent sur les mêmes mécanismes

4. Temporalité et évolution des connaissances

Dynamique, processus : comment rendre compte de la dimension temporelle des êtres et des événements ?
La dimension narrative de l'entreprise : de la représentation du réel, au réel comme représentation

5. Les conditions de l'engagement du sens : mise en récit et interactions

Interactivité, la pragmatique du récit
Les récits qui s'enchevêtrent : vers l'intertextualité

6. Moi-même, sa vie, son œuvre, ou les récits de la personne

Les récits personnels comme fondements d'une action managériale humaniste efficace
La personne comme récit

7. Paroles de cité et cité de paroles

Les récits de la cité : l'histoire qu'ils construisent porte sur les modifications ou la disparition des solidarités et de l'identité collective
La cité comme récit

8. Les notions trompeuses qui conduisent les managers vers des impasses : en quoi le narratif permet d'y échapper

Premier faux ami : la notion de leadership visionnaire et ses acolytes charisme, anticipation, motivation
Deuxième faux ami : l'entreprise comme communauté. Où l'on retrouve l'importance des réseaux
Troisième faux ami : la distinction entre dedans et dehors, entre texte et contexte, entre hiérarchie et marché
Dernier faux ami : l'organisation apprenante. Elle entraîne une redéfinition de la dynamique des organisations et du rôle des managers

Conclusion

Morcellement, secte, totalitarisme
Variation éthique sur le thème du coopératif : JE, TU, NOUS, ILS
Entreprise, cité, personne, les enjeux du futur

Lire la suite

La presse en parle

"Si mon entreprise m'était contée
Raconter des histoires au bureau, comme on le fait le soir à ses enfants, voilà qui a de quoi surprendre. Le "storytelling" est pourtant la dernière technique de management à la mode dans les entreprises parmi les plus prestigieuses. Et qui, à entendre ses adeptes, permet de développer la créativité et de rapprocher les avis divergents. /.../
...
Dominique Christian est l'un des meilleurs connaisseurs de la méthode du récit en France. Il a réalisé des interventions de ce type dans plusieurs grandes entreprises (France Télécom, Renault, Caisse d'Epargne, Atochem) /.../ "

La Croix - Séverine Husson - 02/01/2006