< Management

Bouddha : leçons de sagesse pour l'entreprise

Bouddha : leçons de sagesse pour l'entreprise

Lloyd Field

Parce que les préceptes du bouddhisme correspondent bien aux aspirations actuelles, et que les sociétés ne peuvent plus être seulement matérialistes, cette Master Classe propose d'en décliner les fondamentaux appliqués à la gestion des entreprises et de ceux qui y travaillent.
Les thèmes majeurs du bouddhisme : simplicité, respect de la vie et de l'environnement, non-violence... peuvent et doivent être davantage mis en valeur et en oeuvre dans le monde professionnel... avec des résultats positifs sur le plan humain comme sur le plan financier.
Plus encore, le bouddhisme amenant les individus à se libérer du matériel et à prendre conscience de l'impermanence des choses, ce livre nous explique pourquoi et comment il est possible de réellement changer notre façon d'agir en tant que salarié, manager et citoyen.

"Je suis touché lorsqu'une personne comme Lloyd Field, l'auteur de ce livre, admirant les qualités fondamentalement humaines qui sont au coeur de l'enseignement de Bouddha, s'efforce de les appliquer concrètement dans le monde moderne de manière à en étendre aussi largement que possible les bienfaits."
Extrait de l'avant-propos du Dalaï Lama

Caractéristiques

Auteur: Lloyd Field

Rubrique: Management

13cm x 21cm
240 pages
18.50 € TTC

ISBN: 9782818808832

Partagez sur :

Boutique en ligne :

En stock

18.50 €

Ajouter au panier

Disponible en version numérique :

Chez ces vendeurs

Table des matières

Avant-propos du Dalaï Lama
Préface
Introduction

I - Identifier le problème
1. Les trois poisons, quelle liberté dans la libre entreprise ?
2. Au-delà du profit, une vision pour l'avenir

II - Les paramètres économiques de la spiritualité
3. Et Adam Smith ?
4. Le fétichisme de la croissance
5. Tout est local dans l'économie globale

III - La voie moyenne vers une entreprise vertueuse
6. Les fondements du bouddhisme : dharma, karma et les quatre Nobles Vérités
7. Les principes directeurs du Noble Sentier des huit pratiques
8. Le prix du Bouddha : le bouddhisme, l'économie et le monde interconnecté
9. Au-delà du profit : l'éthique bouhhiste de l'entreprise
10. L'entreprise vertueuse

Lire la suite

La presse en parle

"Lloyd Field est spécialiste des relations entre bouddhisme et entreprises. /.../ Sa démarche est cautionnée par le Dalaï Lama qui a écrit l'avant-propos de ce livre."

Le Dauphiné - Entreprises - 09/10/2008

"Votre entreprise a-t-elle un bon karma ?
Un peu de sérénité ne ferait pas de mal par les temps qui courent, comme on dit chez les banquiers. L'arrivée en librairie d'un ouvrage intitulé « Leçons de bouddhisme pour l'entreprise » (éditions Maxima) semble donc quasi providentielle.
Attention cependant ; « la voie moyenne vers une entreprise vertueuse » et « le sentier des huit pratiques » sont exigeants. Exemple : « Si on décide lors de la réunion annuelle des commissaires au comptes de dissimuler une part de la vérité et de répondre seulement aux questions qui sont posées, quelle est la valeur de cette décision en termes de karma ? » On vous laisse deviner la réponse.
Les financiers accablés de menaces de régulations nouvelles des deux côtés de l'Atlantique trouveront cependant un réconfort dans cette approche bouddhiste préfacée par le dalai-lama en personne. «La solution n'est pas de renforcer la surveillance. » Bouddha n'aime pas la régulation et ne déteste pas le capitalisme ni même les dividendes.
« La philosophie bouddhiste n'est pas opposée à la création de richesse, à la propriété privée, à la liberté du commerce, ni même à l'idée de limiter l'intervention de l'Etat. » Mais tout cela est affaire de mesure et « le problème de l'excès ne peut fondamentalement être résolu que par l'action individuelle ».
Finalement, le lecteur curieux constatera que le management bouddhiste s'adapte à l'entreprise avec beaucoup de souplesse. L'auteur lui-même, Lloyd Field, après trente ans de management et de conseils en management, continue si on comprend
bien à « aider les dirigeants d'entreprise » en mettant en oeuvre « des stratégies influencées par le bouddhisme » moyennant une rémunération que l'on
espère mesurée car l'excès et l'avidité font partie des « trois poisons » dont il faut se méfier.
«Je n'ai aucunement la volonté d'accroître les adeptes du bouddhisme dans le monde », assure le dalai-lama. En revanche, Bouddha et les siens sont prêts à lancer une OPA sur quèlques tendances en
hausse : le développement durable, la consommation responsable, l'investissement éthique, la définition
des «valeurs» de l'entreprise. «Le bouddhisme n'a jamais accordé beaucoup d'importance aux interrogations sur nos origines et la création de l'univers. Il privilégie la compréhension de la réalité
telle qu'elle est... »
JEAN-CLAUDE HAZERA"
Les Echos - 14/10/2008

"Une méditation sur les bienfaits des
préceptes du bouddhisme dans le monde moderne, qui tombe à pic dans cette période de crise planétaire. "Je félicite Lloyd Field de proposer un modèle plus équitable, dont la mise en oeuvre est aujourd'hui une priorité urgente", écrit le Dalaî Lama dans sa préface. Lloyd Field, consultant et spécialiste des relations entre bouddhisme et entreprises, propose au
lecteur d'appliquer le message du bouddha à notre système économique et "à ce qu'il a créé de plus puissant: l'entreprise"."
AFP Economique - 17/10/2008

"Bouddha coté. Vous travaillez dans la banque et votre patron est stressé ? Offrez-lui "Leçons de bouddhisme pour l'entreprise" préfacé par le Dalaï Lama. De quoi rassurer le boss : le bouddhisme n'est pas opposé à la création de richesse. Mais il faudrait plutôt regarder du côté des placements éthiques."
Télérama - 31/10/2008

"Ce livre ouvre aux salariés et à tous ceux qui s'interrogent sur l'économie de nouvelles voies pour développer une entreprise plus humaine et plus efficace. L'auteur explique en quoi les thèmes fondateurs du bouddhisme (la simplicité, le respect de la vie, la non-violence) peuvent et doivent être concrètement mis en valeur dans l'entreprise. Plus encore, le bouddhisme enseigne aux individus à se libérer du matériel et à prendre conscience de l'impermanence des choses, à ce titre, il montre comment il est possible de changer notre façon d'agir en tant que consommateur et citoyen.

http://www.presseedition.fr/front/action.php?page=actu_art&id_art=3197"
Www.presseedition.fr - 01/11/2008

"Mettre les principes du bouddhisme au service de l'entreprise pour aller au-delà du profit, tel est le crédo de ce livre peu ordinaire en littérature professionnelle ! Vous y trouverez certains éléments de réponse pour mettre un peu de spiritualité et d'humanité dans le monde des affaires et des entreprises..."
Commerce Magazine - 01/11/2008

"LE DEGRE ZEN DE L'ANALYSE
On pense a ces chanteuses «ambassadrices
pour la paix », soucieuses de livrer aux medias leur analyse geostrategique sur ce qu'il faut faire pour changer le monde eh bien, il suffirait que nous soyons tous un peu moins égoïstes, que nous écoutions un peu plus les autres. Ça commence là, sur
notre paillasson, en aidant notre vieille voisine malade. Le problème, c'est que la
recommandation s'arrête aussi souvent sur le paillasson.
Le bouddhisme, 2 500 ans au compteur, n'aurait rien de plus profond à dire sur le
capitalisme que l'ambassadrice à talons hauts ? A lire Lloyd Field, ancien DRH, consultant et exégète de la pensée de
Bouddha, il semblerait que non. Le monde qui court à sa perte, emporté par un système économique sans frein, qu'en
dit-il ? « Les dirigeants peuvent apporter des changements en écoutant leur conscience, car même s'ils sont imprègnés d'une culture matérialiste, changer est toujours possible ». Changer est toujours possible, bon. « L'avidité est un piège qui
nous menace tous ». Certes, certes. Maîs encore ? On aimerait observer Field dans
son travail de conseiller d'entreprise, l'entendre prendre la parole dans un séminaire de cadres sup de la banque
Lehman Brothers « Hep les
gars, vous savez que la cupidité
est mauvaise conseillère ici bas ? Pourquoi ne pas oeuvrer plutôt pour le bien être du
monde ? » « Bien sur, Lloyd, bien
sur. On en recause plus tard ? Là, on a un petit tracas avec une histoire de subprimes ».
Ne soyons pas injuste, Field ne se contente pas de donner des conseils pour téléspectateurs de la Petite Maison dans la prairie (« En matière de parole, dire la
vérité, ne pas utiliser des mots blessants, éviter les jurons et les commérages, font partie des intentions positives »). II met
aussi en avant l'organisation concrète d'une « économie bouddhiste », le modele
Sarvodaya, conçu pour développer harmonieusement des villages du Sri Lanka.
Son principe ? « Un environnement propre et beau [ ] des vêtements simples, une alimentation équilibrée, une maison simple, les soins medicaux de base ». Bref, rien de cette course frénétique au
« toujours plus » qui habite l'homme depuis... Depuis quand d'ailleurs? Ah oui, depuis toujours —
ARNAUD GONZAGUE"
Terra Economica - 01/01/2009

"Après une brillante carrière de responsable des ressources humâmes Lloyd Field à développé une activité de consultant. Conseiller de certaines des plus grandes entreprises mon diales, ses conférences et ses séminaires de formation ont d'ores et déjà touché plus de 20 000 personnes à travers le monde. Il se consacre aujourdhui à aider les dirigeants d'entreprise à résoudre leurs problèmes professionnels en mettant en oeuvre des stratégies influencées par le bouddhisme. Sa démarche a reçu l'appui de sa Sainteté le Dalai Lama"
RH Et Ressources Humaines Management - 01/01/2009