< Techniques de gestion organisation

Confiance - mode d'emploi

Confiance - Mode d'emploi

Hervé Sérieyx

Avant la crise, la confiance entre les acteurs économiques et sociaux était déjà en train de disparaître. Avec la crise, elle a vraiment disparu ! C'est grave, affirme Hervé Sérieyx, car la confiance est la force vive des sociétés en mutation. Il faut donc tout faire pour qu'elle revienne et se développe.
Le management du "relativement stable" a cédé la place à celui du changement continu, il est donc plus que jamais essentiel de savoir susciter la confiance, de l'entretenir dans les virages permanents de l'action et de la relancer dans les périodes difficiles pour revigorer les déçus du changement.

Caractéristiques

Auteur: Hervé Sérieyx

Rubrique: Techniques de gestion organisation

14cm x 22cm
168 pages
19.80 € TTC

ISBN: 9782840016014

Partagez sur :

Boutique en ligne :

En stock

19.80 €

Ajouter au panier

Disponible en version numérique :

Chez ces vendeurs

Table des matières

Introduction
- La confiance, c'est vital
- Confiance, où es-tu partie ?
- Le monopoly de la confiance

Les institutions productives (entreprises, administrations...) peuvent-elles encore susciter la confiance ?
- Sens, valeurs, projets : des beaux discours aux actes
- Des institutions autistes aux institutions ouvertes
- Dis-moi qui tu recrutes, je te dirai qui tu es

Leurs modes de fonctionnement actuels peuvent-ils vraiment favoriser un cilmat de confiance ?
- D'une organisation macanicienne porteuse de méfiance à une organisation vivante porteuse de confiance
- Le management de la confiance
- Déjouer les pièges de la défiance dans le management multiculturel

Au travail, les relations collectives et interpersonnelles sont-elles vécues en confiance ?
- Relations en réseau et confiance

Pour chaque personne, la confiance comme premier carburant de l'action
- Employabilité et confiance
Equilibre vis professionnelle / vie privée et confiance
La confianec, ce n'est pas gagné mais il n'y a pas le choix

Conclusion

Annexes
Mon organisation est-elle apprenante et donc génératrice de confiance ?
Questionnaire opérationnel
Ma grille personnelle de progrès : "les 12 Efforts pour susciter la confiance (ma douzaine d'E)"

Lire la suite

La presse en parle

"En mal de confiance
II a commis plusieurs bestsellers dans les années 1980 dont le fameux « l'Entreprise
du troisième type » que tous les cadres de l'époque ont dévoré comme un roman. Après moult publications, revoilà Hervé Sérieyx, avec un basique « Confiance mode d'emploi ».
Évidemment en résonance avec la crise. La crise de quoi ? Eh bien, de confiance justement. Le démarrage de l'ouvrage reste classique en rappelant à quel point la
confiance c'est vital et pourquoi il est urgent de la restaurer.
C'est plus intéressant après. Passant à la moulinette les modes de fonctionnement
qui empêchent de susciter la motivation des troupes, l'ouvrage dispense des
pistes et fait preuve de fines connaissances en management. Et surtout met les entreprises face à leurs manquements et à leurs incohérences. En rappelant judicieusement par ces temps d'économies que plus la confiance décroît, plus la
vitesse d'exécution diminue, tandis que le coût total augmente. Élémentaire, mon
cher Watson.
Sophie Péters"

La Tribune - 29/05/2009

"Avant la crise, la confiance entre les acteurs économiques et sociaux était déjà en train de disparaître... Avec la crise, elle a vraiment disparu !
Est-ce si grave ? Oui, affirme Hervé Sérieyx car la confiance est la force vive des sociétés en mutation, il faut donc tout faire pour qu'elle revienne et se développe.
Parce que le management du relativement stable a cedé la place à celui du changement continu au sein de nos
organisations (entreprises, administrations, syndicats...), il est plus que jamais ssentiel de savoir susciter la confiance, de l'entretenir dans les virages permanents de l'action et de la relancer dans les périodes difficiles pour revigorer les déçus du changement.
Avec son talent habituel, Hervé Sérieyx met en perspective ce que nous ressentons intuitivement sans parvenir à le formuler. Dans ce livre, il souligne et clarifie les fondamentaux et les points clés à respecter pour que soit retrouvée et maintenue cette indispensable confiance collective au coeur de toute organisation productive, qu'elle soit
publique ou privée. C'est un impératif vital : pour sortir de la crise, il faut restaurer la confiance."
ITR Manager.com - 02/06/2009

"L'actuelle crise financière et économique montre à l'évidence que, dans une activité mondiale dorénavant globalisée, c'est précisément l'absence de confiance qui rend à ce point problématique le redémarrage du système. C'est dire combien cette confiance, son retour puis sa maintenance vont devenir de plus en plus essentiels pour que nos sociétés puissent envisager de poursuivre leur marche en avant. Il s'agit d'un principe vital : sa restauration est sans doute la première urgence de la planète.
Hervé Sérieyx souligne et clarifie les points clés et les fondamentaux à respecter pour que soit retrouvée et entretenue cette confiance collective au sein des organisations productives, qu'elles soient publiques ou privées (administrations ou entreprises).
http://la-manu.fr/20090528247/confiance-mode-demploi.html"
La-manu.fr - 01/06/2009

"Se faire confiance…ou pas
Cette semaine, au risque de récidiver, je vais vous parler de confiance en cette période de crise. La question de la confiance est sur toutes les lèvres. La perte de confiance serait en train d’aggraver la crise. Le retour de la confiance serait un levier pour en sortir. Avec la question centrale : comment redonner confiance aux français… Je vous conseille d’ailleurs dans cette veine le livre d’Hervé Serieyx, “confiance mode d’emploi“, auteur de dizaines d’ouvrages sur le management, il explore cette fois un peu plus profondément cette notion de confiance. Vous connaissez d’ailleurs la définition du dictionnaire ? La confiance serait une foi laïque et psychologique. Toujours intéressant à savoir.
http://www.juliecoudry.com/"
Le Blog de Julie Coudry - 05/06/2009

"Restaurer la confiance
Alors que les sociétés industrielles se sont
développées sur le taylorisme et le système
de hiérarchies, la confiance reste la force
vive des sociétés en mutation. Elle seule,
en effet, permet de faire face à la complexité et à la réalité nouvelle de l'entreprise éclatée.
Comment donner des instructions précises
à un collaborateur quand on ne sait
pas, a priori, à quelles difficultés il va être
confronté ? Pas d'autre solution que de
miser sur sa compétence et son implication
à résoudre les problèmes. Mais, réciproquement, comment un salarié peut-il
être motivé à donner le meilleur de luimême quand on lui demande de se dépasser aujourd'hui pour mieux le licencier demain, et quand les promesses de reconnaissance, de salaires, de promotions, de sécurité de l'emploi n'engagent que ceux qui les écoutent ?
La confiance n'est pourtant pas seulement
une valeur humaine, c'est l'un des ingrédients de la réussite de l'entreprise de demain.
Championne toutes catégories de la
critique, la France est, malheureusement,
très mal positionnée en la matière. Elle
reste, en revanche, quasi championne d'Europe des relations hiérarchiques et de l'autoritarisme.
Comme souvent avec les livres d'Hervé Sérieyx, celui-ci est un véritable appel au secours pour que les Français révisent
leur manière de travailler et, surtout,
de considérer et de commander le
travail et le travailleur.
PAULINE RABILLOUX"
Entreprise Et Carrières - 06/07/2009

"Souvent négligée, la confiance est un élément essentiel de management
efficace. Pour Hervé Sérieyx, la confiance ne s'invente pas, elle se travaille.
Aujourd'hui, la confiance est souvent victime de hiérarchies uniformes : d'où la nécessité de mieux recruter et de construire des organisations « apprenantes ».

Interview d'Hervé Sérieyx par Nicolas Braemer /.../"
La Lettre Du Cadre Territorial - 01/07/2009

"/.../ je me précipite sur internet et
commande "Confiance, mode d'emploi", dont je ne peux m'empêcher de vous recommander la lecture estivale. Car tout
y est, ou presque. A commencer par une
définition, aussi simple qu'efficace : « La
confiance est une relation à l'autre qui
m'amène à penser que je le connais
suffisamment pour accepter d'affronter
avec lui un risque, un danger, une incertitude, avec de bonnes chances d'en
sortir gagnant. » D'où un premier problème
dont je n'avais pas pris la mesure.
Les élites censées nous guider et nous
protéger ont failli. Elles n'ont pas été à
la hauteur de leur arrogance, et encore
moins de la confiance que nous avions
placée en elles. /.../
Philippe Bloch"
L'entreprise - 01/08/2009

"Crise ou crise de confiance ? Hervé Sérieyx souligne les points clés à respecter pour que la confiance revienne au sein des entreprises. Que dire ou ne pas dire ? Comment s'y prendre concrètement pour rassurer son interlocuteur sans se disperser ?"
PME Magazine - 01/08/2009

"Besoin de confiance
Nous vivons une époque où l'on se fait de moins en moins confiance, et pourtant
cette confiance devient plus que jamais vitale au sein du monde productif, « aux
organisations à géométrie variable et biodégradables, un monde de plus en plus
interconnecté, évolutif, transculturel, globalisé et responsable d'une pérennité
de la planète dorénavant menacée ».
Tout y est de la « manière Sérieyx » : un
thème à la mode, un paradoxe bien vu, et quelques ingrédients tirés du discours
ambiant dans les business schools américaines. On aime ou on n'aime pas, maîs l'homme a du métier et n'ennuie jamais. Et il met le doigt sur une tendance qui mériterait d'être creusée, qu'il qualifie de « régression organisationnelle des dix
dernières années »."
Liaisons Sociales - 01/09/2009

"Pour France-Soir, l'homme d'affaires et
professeur à l'ENA, Hervé Sérieyx, analyse les raisons d'une dérive de plus en plus inquiétante dans les grandes entreprises.
Le management serait la cause des maux qui tourmentent certains employés des grandes entreprises.
C'est en tout cas la conclusion que tire Hervé Sérieyx, professeur à l'ENA, ex-dirigeant de grands groupes comme
Lesieur et actuel vice-président de l'Union des groupements d'employeurs.
Autant dire que l'homme est expert en la matière. « C'est terrifiant de voir qu'en France les gens ne sont pas du tout formés à manager. Ce n'est pas parce que l'on sort de Polytechnique ou que l'on est le plus
compétent de son service que l'on est apte à devenir manager. Pourtant on continue à parachuter des gens à la tête d'un service uniquement sur leurs compétences techniques.
C'est terrible, on a la maladie de la nomination par le diplôme. J'ai eu l'occasion de croiser à de nombreuses
reprises dans ma carrière de brillants
ingénieurs, comptables, mais qui voyaient leurs employés sous forme de rouages, de chiffres. Bien manager, c'est faire en sorte que, dans un jeu de contraintes évolutives et dans un cadre de règles précises,
comme à France Télécom par exemple,
avec des collaborateurs qui sont tels qu'ils sont et non tels que l'on voudrait qu'ils soient, on obtienne durablement des résultats attendus sur le temps, et non sur la semaine ou le mois. Cette recette est loin d'être appliquée en France. »

Evaluer les qualités humaines
Et l'homme de brocarder les grandes écoles dans lesquelles, pourtant, il enseigne. « On habitue les élèves à évoluer seul, à ne pas écouter, à foncer tête baissée. On leur donne des compétences techniques, mais
aucune compétence à gérer l'humain.
Comment voulez-vous qu'ils deviennent de bons dirigeants ensuite ? Lorsque j'entends Didier Lombard, PDG de France Télécom, dire avant-hier qu'il "faut arrêter la mode
du suicide", je me dis qu'il n'a rien saisi au problème. Il faudrait commencer par balayer les escaliers par le haut. »
Pour Hervé Sérieyx, le maître mot,
qui fait d'ailleurs l'objet de son dernier
livre est la confiance.
« Un manager doit savoir créer un climat de
confiance, même lorsque les temps sont durs et qu'il y a des licenciements. Il doit savoir mettre les personnes dans le rôle qui leur correspond, même si ce rôle est modeste. »
L'homme d'affaires remet également en question le système actuel d'évaluation qui prévaut dans les entreprises. « Lévaluation des performances est uniquement quantitative. Lorsque l'on évalue les résultats d'un manager, on ne regarde absolument pas le travail qu'il a pu faire pour installer un bon climat, inciter ses équipes à mieux travailler. »
En d'autres termes, un manager tyrannique qui atteint les objectifs fixés par sa hiérarchie ne sera pas inquiété, quand
bien même le moral de ses troupes se dégrade. « Les drames et les situations
de crise ne seront évités que si l'on est à l'écoute des difficultés des employés. »
Alexandra Gonzalez"
France Soir - 17/09/2009

"« La confiance est la clé de la crise »

Entre dirigeants et salariés la défiance s'est installée. Pourtant le développement en réseau de l'économie nécessite une confiance managériale incluant respect et partage. Un hiatus à résoudre d'urgence.
/.../"
Réusssir En Essonne - 01/10/2009

"Avant la crise, la confiance entre les acteurs
économique et sociaux était déjà en train
de disparaître. Avec la crise, elle a vraiment
disparu ! C'est grave car la confiance est la
force vive des sociétés en mutation. Il faut
donc tout faire pour qu'elle revienne et se
développe.
Le management du «relativement stable» a
cédé la place à celui du changement continu, il est donc plus que jamais essentiel de savoir susciter la confiance, de l'entretenir dans les virages permanents de l'action et de la relancer dans les périodes difficiles pour revigorer les déçus du changement.
L'auteur souligne et clarifie les points clés
et les fondamentaux à respecter pour que
soit retrouvée et entretenue cette confiance
collective au sein des organisations
productives qu'elles soient publiques ou
privées"
La Profession Comptable - 01/08/2009

"Ce livre présente l'intéressant paradoxe d'être un livre d'expert qui s'ouvre sur une mise en question des experts. Mais outre les hommes, l'auteur questionne les méthodes. Certaines, purs produits de management, dressent des murs là où il faudrait jeter des ponts. Il en est de même de nos modernes outils : si les hommes ne communiquent plus que par e-mails, comment la confiance s'instaurerait-elle entre eux ? Un concept riche, développé de façon foisonnante."
L'interconsulaire - 01/10/2009

"DANS L'UNIVERS DES MANAGERS, la parution d'un Sérieyx suscite toujours la curiosité et
souvent l'enthousiasme. L'auteur témoigne une nouvelle fois de sa capacité à porter le débat au dessus de l'écume des vagues. Son regard explore la crise de confiance,
nouveau cancer de la société civile. Hervé Sérieyx braque le projecteur sur les coûts indirects pour le pays de cet heritage de corporatisme et d'étatisme du modèle français. Aussi propose-t-il une thérapie très personnelle, témoignage d'une imagination intacte. La confiance est la force vive des sociétés en mutation et il faut
qu'elle revienne. S'en suit un plan d'actions d une "douzaine d'E" (chaque proposition
commence par un E) avec, en première ligne l'exemplarité et l'enthousiasme. La
confiance n'est pas un choix, mais une nécessité quand on sait qu'elle est aussi le premier moteur de la croissance. Capilaine au long cours à ses heures, l'auteur rappelle que sa boussole de connaisseur du
monde du travail peut toujours servir pour retrouver le cap du capital confiance.
Embarquement immédiat.
Jean-Louis Chambon"
Echanges - 01/11/2009

"La confiance revient !
Pour sortir de la crise, il faut restaurer la
confiance. Partant de cet impératif vital, Hervé Sérieyx, un des meilleurs connaisseurs français du monde du travail, nous fait partager, avec talent et bonne humeur, une bonne nouvelle : la confiance entre les acteurs est en train de se fortifier autour de projets concrets.
/.../"
Dirigeants Chrétiens - 01/04/2010

"Avant la crise, la confiance entre les acteurs économiques et sociaux était en train de disparaître. Avec la crise, elle a vraiment disparu ! Est-ce si grave ? "Oui" affrime Hervé Sérieyx "car la confiance est la force vive des sociétés en mutation, il faut donc tout faire pour qu'elle revienne et se développe." L'auteur - successivement dirigeant de grandes sociétés et professeur d'université - met en perspective ce que nous ressentons intuitivement sans parvenir toujours à le formuler. Pour lui, restaurer la confiance est un impératif vital pour sortir de la crise."
Dirigeants Chrétiens - 01/12/2009

"Cap sur la confiance ! Dans son livre "Confiance, mode d’emploi", Hervé Sérieyx braque le projecteur sur les coups indirects que peut recevoir un pays comme la France, parmi lesquels la crise de confiance. Comment la comprendre, la gérer, la dépasser ? L’auteur propose un plan d’action en douze propositions commençant toutes par la lettre E. La confiance comme nécessité et moteur de la croissance.

http://www.canalacademie.com/ida5020-Confiance-mode-d-emploi.html />
Ecouter l'interview :
http://www.canalacademie.com/emissions/pag651.mp3"
Canal Académie - 18/10/2009

"Résumé : avant la crise, la confiance entre les acteurs économiques et sociaux était déjà en train de disparaître. Avec la crise, elle a vraiment disparu ! C'est grave, affirme Hervé Sérieyx, car la confiance est la force vive des sociétés en mutation. Il faut donc tout faire pour qu'elle revienne et se développe.
Le management du "relativement stable" a cédé la place à celui du changement continu, il est donc plus que jamais essentiel de savoir susciter la confiance, de l'entretenir dans les virages permanents de l'action et de la relancer dans les périodes difficiles pour revigorer les déçus du changement.

http://www.germe.com/news0001049d.php"
Germe - Le Réseau de Progrès Des Managers - 26/10/2009

"Parce que le management du relativement
stable a cédé la place à celui du changement continu au sein de nos organisations (entreprises, administrations, syndicats ..), il est plus que jamais essentiel de savoir susciter la confiance, de l'entretenir dans les virages permanents de
l'action et de la relancer dans les périodes difficiles pour revigorer les déçus du changement.
Avec son talent habituel, Hervé Sérieyx met en perspective ce que nous ressentons intuitivement sans parvenir à le formuler. Dans ce livre, il souligne et clarifie les fondamentaux et les points clés à respecter
pour que soit retrouvée et maintenue
cette indispensable confiance collective au coeur de toute organisation productive, qu'elle soit publique ou privée.
Notre avis : Pour sortir de la crise, il faut retrouver la confiance. Cet ouvrage passionnant explique comment faire !"
Vente Directe Magazine - 01/06/2010

"Rédigé au coeur de la crise, Confiance mode d'emploi, précédent ouvrage de Hervé Séneyx sur le thème de la confiance, porte un regard sevère maîs lucide sur les process managénaux qui ont conduit à une disparition progressive de la confiance en entreprise.
Pourquoi ce diagnostic est-il indispensable, particulièrement en période de crise ? « Parce que la confiance est la force vive des sociétés en mutation, il faut donc tout faire pour qu'elle revienne et se développe. Parce que le management du relativement stable a cédé la place à celui du changement continu au sein de nos organisations (entreprises,
administrations, syndicats ), il est plus que jamais essentiel de savoir susciter la confiance, de l'entretenir dans les virages permanents de l'action et de la relancer dans les périodes difficiles pour revigorer les déçus du changement ».
Deux ans plus tard, ce livre plus que jamais d'actualité constitue une lecture bien utile pour comprendre ce qui a mené Hervé
Séneyx à s'associer à Jean-Luc Fallou pour rédiger "La confiance en pratique"."
Management - 01/07/2011

"« MULTIPLIER LES INTELLIGENCES INTERACTIVES
PLUTÔT QU'ADDITIONNER LES TÂCHES »

Interview d'Hervé Sérieyx par Julie Le Bolzer

Q.: Vous prônez un « management de confiance ». Qu'entendez-vous par là ?
R.: Lorsqu'on voyage, on constate combien la maladie fiançaise des organisations est l'absence de confiance entre les acteuis. Je vous renvoie à deux livres, parus en 2009 et 2010 « Le Contrat de défiance », de Michela Maizano, et « La Societe de défiance », de Cahuc et Algan, qui mettent en
évidence le fait que la Fiance est classée dans les derniers rangs pour ce qui est de la confiance entre dnigeants et dirigés. La tiansformation du management de l'entreprise devient donc vitale, mais est difficile à mettre en place car la confiance ne se
déciète pas. Et nos principales grandes écoles ne fabriquent
guère des dnigeants qui la suscitent !

Q.: Bien qu'elles semblent en contradiction avec ce que vous
appelez « le fonctionnement des organisations napoléoniennes à la française », en quoi les nouvelles
technologies permettent-elles cette transformation du management ?
R.: Le Web 2.0 fonctionne d'une façon libre, voire libertaire,
joyeuse, horizontale, transversale, non finalisée sur des objectifs concrets. Au mieux, le seul objectif, on vient de le voir en Tunisie et en Egypte, c'est « Dégage ! ». Certaines entieprises encore attachées à leurs habitudes hiérarchiques, en silos, pensent à utiliser des plates-formes d'échanges, alors que celles-ci fonctionnent à l'inverse. II y a néanmoins l'exemple de La Poste, passée du lien de subordination à un partenariat entre collaborateurs grâce à la création de son réseau d'échanges des savoirs.

Q.: Vous écrivez que l'amélioration de notre compétitivité industrielle, ou économique en général, ne peut se faire
qu'au prix du collaboratif...
R.: Trois révolutions managériales sont indispensables. D'abord, ne plus additionner les tâches, mais multiplier des intelligences interactives autour d'objectifs partagés, et les réseaux d'échanges sont en quelque sorte un outil de lutte contre le taylorisme. Ensuite, passer d'un mode de
fonctionnement vertical à la transversalité, et les réseaux
d'échanges permettent de « forcer » les frontières internes de
l'entreprise. Enfin, abandonner l'organisation pyramidale au
profit d'un fonctionnement en réseaux. La encore, un RSE - ou RERS - est vecteur de cette culture. Mais, pour tout cela, il faut une molécule indispensable, et bien rare, la confiance."
Les Echos - 25/11/2011