< Communication

Du rock et des marques

Du rock et des marques

Alexandre Sap

Au lieu, comme jadis, de considérer la musique comme une pièce rapportée dans un spot publicitaire souvent trop bavard, Alexandre Sap nous enseigne comment l'intégrer au coeur même de la stratégie de communication des marques, pour en faire le vecteur essentiel de leur message, comme il l'a fait entre autres pour Tommy Hilfiger, ABSOLUT® ou Cartier.
Ce livre traite de la recherche de la vérité des marques, de leurs valeurs et de la manière dont la passion peut révéler leurs actifs immatériels et émotionnels. Grâce à la passion, les marques peuvent s'exprimer sur des territoires qu'elles n'avaient jamais explorés, rencontrer leur public, partager leurs rêves et leurs espérances. Communiquer sa passion c'est exprimer sa différence, faire de ses actifs révélés un relais de croissance et créer de l'amour en activant la mémoire émotionnelle de ses clients. Ainsi, une entreprise qui dévoile ses rêves et ses valeurs, qui active des contenus relatifs à ses passions va créer une véritable culture et deviendra alors la principale source d'inspiration, voire un outil de cohésion sociale au sein de celle-ci. Elle lui permettra d'insuffler auprès de ses consommateurs un profond respect pour la marque, la rendra incomparable et renforcera la construction de « l'estime de soi » de ses clients au travers de la consommation de ses produits.

De l'invention de la “pétition musicale” lancée avec Kofi Annan à la première chanson de Marion Cotillard pour Cartier, en passant par la première collaboration publicitaire de Lady Gaga à celle de Lou Reed, Alexandre Sap nous raconte tout, livrant ses secrets de fabrication les plus intimes. Il n'explore pas seulement une nouvelle façon d'imaginer les marques mais surtout une nouvelle façon de vivre la musique. Pour lui la passion est l'âme du produit, le coeur de la relation entre la marque et sa cible (désormais son public) et le moteur principal de sa diffusion sur les réseaux sociaux.

Caractéristiques

Auteur: Alexandre Sap

Rubrique: Communication

19 cm x 24 cm
178 pages
24.80 € TTC

ISBN: 9782840017264

Partagez sur :

Boutique en ligne :

En stock

24.80 €

Ajouter au panier

Disponible en version numérique :

Chez ces vendeurs

Table des matières

Préface Jacques Séguéla p.13

Prologue p.17

Ø1 Keep Rocking in a Free World (Neil Young)
« Diffuser du rock, librement, pour des gens libres ». Ce titre de Neil Young résume parfaitement les aspirations des Radio Libres. Pour cela, il était fort apprécié des animateurs du monde entier sur le principe qu’un disque vaut mieux qu’un long discours ! Radio Caroline était dirigée par des hommes passionnés qui voulaient changer le monde par la musique.

Ø2 Digging in the Dirt (Peter Gabriel)
Notre passion ? La musique. Pour déceler celle des autres, il faut connaître la sienne.

Ø3 Money ! (Pink Floyd)
Mes années maison de disques. Profitabilité ! Produire, toujours produire plus, plus rapidement, moins cher, plus impactant, inonder le marché et réduire le temps entre les sorties d’albums.

Ø4 All You Need is Love (The Beatles)
Tous les métiers Artistiques transmettent la création de valeur par la Passion. Ils savent déclencher des conversations et génèrent de l’émotion. Une maison de disques, c’est une formidable agence de publicité… Notre Compact disc est au label ce que le spot de trente secondes est aux agences conseil ! Rencontre avec David Jones et création de The Hours.

Ø5 J’aime j’aime j’aime (Julien Clerc)
Nos années Havas. Rencontre avec Jacques Séguéla. Découverte du spectacle de marque, notre entrée dans le monde de la publicité. Hier seul les QI (Quotient Intellectuel) prenaient les décisions stratégiques et pouvaient diriger des entreprises. Ces dernières sont aujourd’hui forcées de s’ouvrir aux QE (Quotient Émotionnel). Ce nouveau pouvoir est en marche : « il est celui du coeur face à la stratégie, de l’âme face au marketing et du rêve face à la logique » Jacques Séguéla.

Ø6 The Power of the Heart (Lou Reed)
Trinity révèle les actifs immatériels de la marque par la passion et vous rend incomparable. Explication de la force de la passion dans la communication. Les marques deviennent « inspirationnelles ». Retour au mécénat et aux nouvelles
relations entre les marques et les artistes. La campagne « How far would you go for love », nous a éduqué à la compréhension des passions des marques et aux histoires
que nous pouvions raconter au public en étant inspirés des valeurs, de la culture et de l’histoire de la marque.
Nous travaillons tous les jours à créer de belles histoires. Les artistes sont de formidables conteurs, le pouvoir des sens est la meilleure arme pour exprimer leur art. Une marque qui s’attache les services d’un artiste en phase avec ses valeurs gagne toujours sur le terrain de la séduction auprès de ses clients. Elle se construit des actifs immatériels solides et renforce l’image de la marque.

Ø7 Empire State of Mind (Jay-Z)
« Nothing is impossible. » - « NY -Z » 11 septembre 2009.
Jay-Z est devenu une marque incomparable. Il a révélé ses actifs immatériels par la musique et son association à l’image de New York. Qui mieux que Jay-Z pouvait incarner le symbole de la réussite new-yorkaise ?

Ø8 New York New York (Lisa Minnelli, 1977)
New York est l’une des plus belles marques du monde célébrée à maintes reprises par des artistes de tous genres. Le symbole de la musique moderne est le Madison Square
Garden, temple du sport télévisé et de la pop music mondiale. Le Madison Square est la machine à rêve de l’Amérique. Elle est l’épicentre de l’épicentre de l’Entertainment new-yorkais et le relais de la passion par l’émotion et l’expérience. NY-Z est un autre exemple de campagne Trinity. C’est une campagne de contenu, digitale, lancée autour d’un événement et d’une grande cause. Elle approche Jay-Z, le MSG, Absolut vodka et New York comme des marques. Nous sommes tous des marques.

Ø9 The Fame (Lady Gaga)
Prenez des risques; sortez des conventions. Soutenez les nouveaux talents. Ça paie ! Le risque est une nouvelle valeur refuge.

10 We’re Not the Same (The Ting Tings)
« Comment sonne ta marque ? Si tu étais une chanson, laquelle serait-elle ? ». Les marques sont de nouvelles églises. Battez-vous pour l’incomparabilité et engagez la mémoire émotionnelle de votre public. Le contenu de marque repose sur cinq grands points fondamentaux.

11 Revolution (The Beatles)
La question essentielle n’est pas de savoir si ce processus est moderne, le plus important est de le faire. La marque, ce n’est pas qu’un logo ni une charte graphique, c’est un système de codes étroitement liés autour de valeurs culturelles, éthiques et sensorielles. Trinity c’est remettre de l’utopie, du mystère et de la passion au coeur de votre marque.

12 Nothing But the Soul (Junior Walker)
La formidable aventure du « New York Cosmos Footbal Club » et de son fondateur Steve Ross. Figure emblématique des médias et du divertissement dans les années 70 et 80, il est le symbole de la passion dans la communication. Le Cosmos est une marque Trinity. Elle a su soulever toutes les passions, les fantasmes et les envies autour de ce nouveau sport. Ross et les frères Ertegun ont alors mis en place les mêmes méthodes que dans le show-business pour faire connaître cette nouvelle discipline. Nous sommes tous les enfants des années 80. Création de Warner Communications,
MTV, Atari, le Cosmos Football Club et de Time-Warner Cable.

13 Beds are burning (Tck, tck, tck)
La musique est un langage universel capable de transcender les cultures, les générations, les religions et les races. Une chanson ou un artiste a vraiment le pouvoir de porter un message ou un mouvement au plan mondial, plus qu’aucun politicien ou leader international ne le peut. Créateur de « Viralité Éthique » : Grandes Causes + Trinity = Respect.
Dans un monde d’émergences et d’extrême transparence, les consommateurs et employés accorderont leur confiance aux corporations dotées d’une conscience qui vont véritablement faire la différence dans leurs vies. « Être » bon et généreux fera la différence d’avec « paraître » bon et généreux. La transparence et l’engagement ont un impact positif sur la réputation d’une entreprise.

14 We Are the World (USA for Africa)
Une marque est un organisme vivant. Elle évolue, elle mute, elle s’inspire et influence le monde qui nous entoure. Elle peut contribuer à le changer en réfléchissant au sens éthique de ses actions. Les marques sont les portes-drapeaux d’une démarche où l’entreprise est identifiée comme acteur responsable.

15 The Edge of Glory (Lady Gaga)
Par ses deux passions, Lady Gaga incarne ce glamour qui a le pouvoir de transformer des vies. Elle est devenue une marque à part entière qui mute, s’inspire et évolue puis qui, à son tour, influence, redéfinit son marché et devient un modèle culturel à part entière, ne se comparant qu’à elle-même. Elle a révélé ses actifs immatériels par ses rêves et ses idéaux autour du mystère, de la sensualité et de l’intimité qui en font une marque aimée au-delà de la raison par des dizaines de millions de fans autour du monde.
Lady Gaga : reine des réseaux sociaux. Maintenant les points de rendez-vous sont multiples, dématérialisés. Communiquer c’est définir des stratégies nées de cette
compréhension.

16 You’re the Conversation (Chris Corner)
Les téléphones portables ont remplacé les briquets dans les salles de concert. Le public est un ensemble de « friends » sur facebook qui publient, « like » et partagent
ce moment d’émotion. Passion + Émotion= Engagement Social.

17 Painted Love (Air)
Lost in Translation… Fin de la belle aventure The:Hours.

18 Katherine (St Michel)
Le marketing culturel ne s’imagine pas dans les salons feutrés des grands groupes ni au cours de leurs conseils d’administration mais dans la rue, les cinémas, les salles de concert et les galeries d’art. C’est là que nous voulons être dans les années à venir. Naissance de Forward.

19 Message in a Bottle (Police)
Un message d’espoir pour des créateurs et des entreprises qui ont toujours vécues dans la crise. Seule l’émotion vous rendra vivante. Nous devons remettre l’utopie au centre de nos actions.

Postface, Philippe Lentschener

God Only Knows (The Beach Boys)

Crédits photos
Index

Lire la suite

La presse en parle

"Bientôt dans les " bacs" un ouvrage sur la musique et les marques qui invite le lecteur à rentrer dans les coulisses d’une maison de disque et d’une agence de pub. Mise en lumière avec son auteur, Alexandre Sap, le précurseur de la "réintroduction intelligente" de la musique dans la publicité, avant sa sortie « On Air » prévue pour la rentrée…

"Du rock et des marques (musique, pub et passion)". Tel est le titre du premier ouvrage bientôt disponible de celui qui murmurait aux oreilles des marques que les artistes musicaux devaient être respectés et inversement.
A seulement 38 ans, Alexandre Sap est déjà passé au grade de Pygmalion dans le business musical. Après avoir eu sa maison de disque indépendante baptisée Recall puis fondé
l'agence The:Hours, le revoilà début 2012 à la tête d’une nouvelle entité originale nommée Forwar:d. Localisé à Paris et New-York, son nouveau bébé est un réseau spécialisé dans le marketing culturel.
Un marketing culturel qui est la base de son livre, de ses idées et du respect qu'il recherche dans chacune de ses opérations envers l'artiste et le consommateur. Une idéologie qu’il image bien au travers de son concept Trinity (passion + relation + émotion = Love) révélant les actifs immatériels et émotionnels des marques par la passion. Un potentiel qui, une fois rassemblé, rend la marque selon lui «incomparable». Trinity qui représente aussi comme il le dit : « l’épine dorsale » de son 1er livre. Un opus écrit par un passionné de la pub et de la musique et qui a réussi à harmoniser deux univers diamétralement opposés. Au final le genre d’écrit qui doit bien s’écouter…

Interview d'Alexandre Sap par Gaël Clouard à lire : http://www.influencia.net/fr/actualites1/alexandre-sap-vive-marketing-culturel,48,2770.html"

Influencia - 11/07/2012

"Questions à Alexandre SAP
Q.: Qui êtes-vous?
R.: Un ancien patron de maison de disques qui parle, désormais, à l'oreille des marques et essaie de les associer intelligemment avec des artistes.

Q.: Quel est le thème central de ce livre ?
R.: Avec Du rock et des marques, vous entrez dans les coulisses d'une maison de disques indépendante et d'une agence de publicite nouvelle génération. C'est l'histoire d'un producteur de musique, bercé par les Happy Days des années 80, plongé au sein de l'un des plus grands groupes de communication au monde. J'y livre mes secrets de fabrication et anecdotes sur mes campagnes avec Lady Gaga, Lou Reed, Marion Cotillard et des marques comme Absolut, Cartier ou Tommy Hilfiger.
Maîs c'est aussi un livre qui enseigne nos techniques de marketing, appliquées aux artistes comme aux marques.

Q.: Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
R.: « Seule la passion nous rendra vivants »

Q.: Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
R.: Vous pouvez écouter mon livre ! C'est une compilation de
chansons à part entière. Chaque chapitre porte le titre d'une
chanson qui m'a inspiré pendant la rédaction de cet ouvrage.
Il y a Neil Young, Lou Reed, Jay Z, Lady gaga, Phoenix,
Saint-Michel, Liza Minnelli ou The Beach Boys...

Q.: Qu'aimeriez-vous partager avec les lecteurs en priorité ?
R.: Ma passion pour la musique et la publicité nouvelle génération. Mais plus en particulier un message d'espoir, en disant que les industries culturelles ont un avenir, qu'il ne faut pas désespérer et qu'après le chaos, il y a toujours une nouvelle renaissance, à l'image de la Renaissance italienne.

Q.: Votre dernière campagne en association avec des
artistes ?
R.: Pernod Absinthe et Maison Kitsune. L'absinthe, souvent dénommée « La fée verte », a toujours influencé le monde artistique depuis sa création, dès le début du 19e siècle. Depuis des années, Gildas Loaec et Masaya Kuroki, les cofondateurs de la maison de couture et du label de
disques Kitsune, avaient en tête de lancer une collection inspirée de l'imaginaire de la célèbre marque. C'est lorsque j'ai annoncé à Gildas que nous venions de remporter le budget Pernod Absinthe que nous avons décidé de les approcher avec ce projet de collection inspirée par la marque. Ils ont, également, redessiné entièrement la bouteille. Nous allons présenter la collection et la bouteille, dans toutes les principales Fashion Week, autour d'un clip de Citizens
tourné sur le titre « True Romance ». Nous sommes toujours très fiers de pouvoir associer une nouvelle génération d'artistes et leur permettre de créer un laboratoire créatif qui écrira le futur de cette belle endormie. C'est une belle romance."
Modzik - 01/10/2012

"Selon Jacques Séguéla, le son doit faire du bruit

Spécialiste du marketing culturel, Alexandre Sap explique dans "Du rock et des marques" comment la musique accompagnant un spot publicitaire est devenue un outil de communication. Dans la préface, Jacques Séguéla évoque sa propre expérience. Quand un Français vient lui présenter une campagne, il lui raconte une histoire. Lorsqu'un créatif étranger fait la même démarche, son premier geste est de faire tourner un CD. "Le son a toujours été le parent pauvre, dit-il. Cela doit changer." Une note d'espoir."
Le Figaro - 15/09/2012

"Aujourd’hui Frenchmade reçoit Alexandre Sap qui nous parle de ses expériences et de son livre à paraître le 27 septembre, Du rock et des marques.

Q.: Bonjour Alexandre, bientôt sort ton livre « Du rock et des marques » chez Maxima, peux-tu nous expliquer les raisons qui t’ont poussé à l’écrire et à qui il est destiné ?

R.: Je pense que c’était nécessaire, j’ai écrit ce livre avant tout pour moi afin de me situer, de savoir ou j’en étais. Ces dernières années, beaucoup d’experts dans le milieu de la musique ont été mis sur le coté à cause de diverses récessions comme la crise du disque qui a causé énormément de dépôts de bilan. Je pense avoir été extrêmement chanceux à ce moment-là car j’ai rencontré des acteurs importants dans l’industrie de la communication. C’est ce qui m’a sauvé du désastre que beaucoup de collègues dirigeants de maisons de disques ont connu. C’est grâce à ces rencontres qu’on a su se renouveler et s’associer intelligemment avec les bonnes agences. Le problème qui s’est alors posé est que je n’arrivais plus à me positionner, à savoir exactement quel était mon métier, spécialement pendant les 3 ans durant lesquels j’ai travaillé chez The Hours, qui était une maison de disque rachetée par une agence de communication (Havas). J’avais donc deux métiers très différents, une maison de disque distribuée chez Universal avec du développement, de la promotion et du marketing au service des artistes, et en même temps un rôle de conseiller auprès des marques. Lorsque j’ai quitté The Hours pour rentrer chez Forward, il fallait donc absolument que je définisse le métier que je présentais aux clients, c’est pourquoi j’ai voulu faire ce livre. Je l’ai écrit avant tout pour moi et mes clients, mais c’est aussi un message d’espoir pour toutes les personnes qui travaillent dans les industries culturelles. Le message que je veux leur transmettre est qu’après le chaos il y a toujours une renaissance, c’est à dire un nouvel ordre établi avec des solutions, des nouveaux business-models. Il fallait aussi que je définisse l’activité de notre nouvelle agence, qui est tout simplement le marketing culturel.

/.../ Lire la suite : http://frenchmade.fr/server/blog/alexandresapforward/
"
Frenchmade - 05/09/2012

"Dans "Du rock et des marques (musique, pub et passion)", M. Alexandre SAP, fondateur de l'agence The Hours et de l'agence Forward - un micro network d'agences spécialisées dans le
marketing culturel) explique comment intégrer la musique au coeur de la stratégie de communication des marques "pour en faire le vecteur essentiel de leur message". Pour ce faire, il
raconte son parcours au fil de chapitres dont les titres sont des chansons. Préface par M. Jacques SEGUELA, vice-président, directeur de la création worldwide (chief creative officer) et membre du comité exécutif de Havas, qui voit dans cet ouvrage "une autre façon de penser notre métier"."
La Correspondance de La Publicité - 26/09/2012

"Du rock et des marques
Et si les marques devenaient les valeurs refuges de
notre société ? Ce livre très bien traite la recherche de la
vraie vérité des marques, de leurs valeurs et pas que marchandes. Il est question de rêves et d’espérances. Un
outil de cohésion sociale. A lire très attentivement."
La Marne - 26/09/2012

"Au lieu, comme jadis, de considérer la musique comme une pièce rapportée dans un spot publicitaire souvent trop bavard, Alexandre Sap nous enseigne comment l'intégrer au coeur même de la stratégie de communication des marques, pour en faire le vecteur essentiel de leur message, comme il l'a fait entre autres pour Tommy Hilfiger, ABSOLUT® ou Cartier. Ce livre traite de la recherche de la vérité des marques, de leurs valeurs et de la manière dont la passion peut révéler leurs actifs immatériels et émotionnels. Grâce à la passion, les marques peuvent s'exprimer sur des territoires qu'elles n'avaient jamais explorés, rencontrer leur public, partager leurs rêves et leurs espérances. Communiquer sa passion c'est exprimer sa différence,
faire de ses actifs révélés un relais de croissance et créer de l'amour en activant la mémoire émotionnelle de ses clients. Ainsi, une entreprise qui dévoile ses rêves et ses valeurs, qui
active des contenus relatifs à ses passions va créer une véritable culture et deviendra alors la principale source d'inspiration, voire un outil de cohésion sociale au sein de celle-ci. Elle lui permettra d'insuffler auprès de ses consommateurs un profond respect pour la marque, la
rendra incomparable et renforcera la construction de «l'estime de soi» de ses clients au travers de la consommation de ses produits."
Presseedition.fr - 02/10/2012

"« Du Rock & des Marques », l’étonnant ouvrage d’Alexandre Sap paraîtra chez Maxima le 27 septembre prochain.

Étonnant ? Cet ouvrage l’est assurément. Et à plus d’un titre. Que serait la pub sans la musique ? Et que serait un disque sans une dose de marketing ? Les deux mondes pourtant si éloignés l’un de l’autre sont interdépendants. Alexandre Sap fait partie de ces maillons

Alexandre Sap, producteur de musique et professionnel de la communication né en 1974 à Nancy débute sa carrière en tant qu’ingé son sur « Taratata ». Nous sommes 1993, l’émission de Nagui fait figure d’ovni dans le paysage audiovisuel (et pas que français !). Comment un programme musical aussi audacieux a-t-il pu être mis sur pied ? « Personne n’avait encore restitué le son d’un concert directement dans les salons », explique l’auteur.

En 1997, « Taratata » s’arrête. Alors qu’il n’a que 23 ans, Alexandre monte son propre label indépendant, « Recall Group » et signe des artistes comme The Servant, Jehro ou Mylo. « Une maison de disques, c’est une formidable agence de publicité… ». Pendant 10 ans, il prendra des risques (qui se révèleront parfois extrêmement payants) et Recall devient l’une des maisons de disques indépendantes les plus réputées d’Europe. La crise du disque se fait malheureusement de plus en plus pesante. Les labels indépendants tiennent difficilement le coup. Recall sort alors un single et des remixes de DJ Cam sur Francemp3 devenant ainsi le premier label français à vendre de la musique sur un site de téléchargement légal !
Il rejoint ensuite New-York où il fonde l’agence The Hours au sein d’Havas. Il est à l’origine de nombreuses campagnes de publicité des plus prestigieuses : Tommy Hilfiger, Estée Lauder, Abolut Vodka ou encore Cartier. Cette année, il a quitté le groupe Havas pour créer l’agence Forward.

Cet ouvrage, préfacé par Jacques Séguéla, retrace le parcours atypique d’Alexandre Sap, entre musique et publicité. Il montre combien les sœurs qu’on voudrait ennemies, sont complémentaires. Visionnaire, il a été l’un des premiers à proposer aux marques de s’associer avec des artistes pour lancer leurs produits.

Autant vous le dire tout de suite, ce livre sort des sentiers battus. Il est passionnant à plus d’un titre. Sap est lui-même avant tout un véritable passionné, à la fois créatif et créateur. Il nous fait partager son enthousiasme. (L.D.)

http://idolesmag.com/article-2057-Alexandre-Sap-Du-Rock-&-des-Marques.html"
Idolesmag.com - 21/09/2012

"CULTURE PUB
Depuis la naissance de la publicité télévisuelle, les spots sont rythmés par des airs tantôt entraînants, tantôt mélancoliques,
si bien que la musique est devenue l'élément incontournable
d'une campagne réussie. C'est cette histoire, ce lien indéfectible
entre les enseignes et les mélodies que nous dévoile Alexandre
Sap, pionnier de la musique de pub, dans son livre "Du rock et des marques". L'ouvrage fantasmé des publivores.
E P"
L'officiel Hommes - 01/11/2012

"Musique et marques
La musique reste la cinquième roue du carrosse marketing.
Pour remédier à cet oubli, Alexandre Sap, patron de l'agence Forward et fondateur de The Mours (Havas), revient dans un ouvrage sur les vertus d'une bonne utilisation de la musique dans la stratégie de communication des marques.
"Du rock et des marques, musique, pub et passion" (Maxima,
178 pages, 24,80 euros) livre les coulisses de cette activité,
de l'invention de la « pétition musicale » lancée avec Kofi Annan
à la première chanson de Marion Cotillard pour Cartier.
En savoir + : trinity-blog.com"
Stratégies - 11/10/2012

"Passion + émotion + relation = Trinity
Alexandre Sap n a pas atterri dans le monde de la musique par hasard. Véritable passionné il a choisi de tout donner pour créer,
partager et défendre le rock qu'il aime. Pour ce faire, l'homme sait que l'image est aussi importante que le contenu et qu'il
faut maîtriser tous les outils pour que les projets évoluent et n'en restent pas au stade des idées. Entre autobiographie et conseils en management, ce découvreur de talents fait de cet
ouvrage un outil bien pratique.
R.A."
Plugged - 01/11/2012

""Du rock et des marques - Musique, Pub et Passion" est, a priori, l'itinéraire d'un producteur de musique et professionnel de la communication. Écnt par l'intéressé, Alexandre Sap, le livre joue sur toutes les octaves et nous entraîne à un rythme endiablé dans un univers musical, cosmopolite et multiple. Rappelons qu'Alexandre Sap est celui qui, au lieu de considérer la musique comme une pièce rapportée dans un spot
publicitaire, l'a intégrée au coeur même de la stratégie de
communication des marques, pour en faire le vecteur essentiel
de leur message."
Le Quotidien Du Médecin - 23/10/2012

"« Du rock & des marques. Musique, pub et passion » est, a priori, l'itinéraire d'un producteur de musique et professionnel
de la communication. Ecrit par l'intéressé, Alexandre Sap, le livre
joue sur toutes les octaves et nous entraîne à un rythme endiablé dans un univers musical, cosmopolite et multiple.
Rappelons qu'Alexandre Sap est celui qui, au lieu de considérer la musique comme une pièce rapportée dans un spot publicitaire, l'a intégrée au coeur même de la stratégie de communication des marques, pour en faire le vecteur essentiel
de leur message."
Le Quotidien Du Pharmacien - 05/11/2012

"
Sorti récemment, le livre « Du rock et des Marques », écrit par Alexandre Sap, s’attache à montrer l’importance primordiale de la communication dans la musique. Il expose une nouvelle manière d’imaginer les marques et une façon de vivre la musique différemment.

Ce bel ouvrage s’est vu, dans le cadre de sa promotion, accompagné d’un débat sur les nouveaux modèles culturels. En effet, Alexandre Sap, auteur du livre et co-fondateur de l’agence Forward, Philippe Lentschener, président de Mc Cann France, Michael Wijnen, directeur général de Columbia Records et Thomas Mondo, planneur stratégique chez Publicis et co-créateur de Darkplanneur ont échangé sur la notion de « marketing culturel » et des problématiques telles que l’artiste comme marque, qu’est-ce qu’une identité musicale pour une marque ? La musique peut-elle sauver l’industrie du disque ? La publicité et la musique sont-elles des modes d’expression interdépendants ?

Lire l'article entier :
http://backtoart.blog-idrac.com/2012/11/09/du-rock-et-des-marques-entre-fraternite-et-antinomie/"
Backtoart.blog.idrac - 01/11/2012

"ROCK ME BABY
Alexandre Sap a tout fait avant d'être vieux. Ingénieur du son de Taratata à 19 ans, fondateur de la maison de disque Recall Group à 23, créateur de l'agence The Hours à 31 ans, il peut se permettre d'écrire le début de ses mémoires à l'approche de la quarantaine, et après avoir créé l'agence Forward.
À vrai dire, « Du Rock et des marques » n'est pas seulement
un livre de souvenirs, mais au moins autant un manifeste pour l'intégration de la musique comme une composante à part entière de la communication de marque. Un musical branding qu'il théorise sous le nom de Trinity, soit la combinaison de la passion, de la relation et de l'émotion. Un concept qui s'est concrétisé : Lou Reed pour Cartier ou Jay Z pour Absolut sans oublier la campagne Tck Tck Tck pour la conférence de l'ONU sur le réchauffement climatique, en 2009.
Autant de projets et d'histoires racontés dans un livre plein d'énergie, d'images et de surprises.
F.R."
CB News - 01/11/2012

"Entre deux pubs, il y a celle qu'on absorbe sans broncher et celle qui nous fait vibrer. Pourquoi ? Parce qu'en sublimant le son à coups de chansons pour magnifier l'image, les grandes marques s'adressent à notre mémoire émotionnelle. Découvrez, dans les coulisses d'une maison de disque et d'une agence de publicité, les clés de cette alliance racontée par Alexandre Sap. Et comment un producteur indépendant de rock a réinventé la communication de marques en les associant à des artistes de renommée internationale. Un livre, des marques, des musiques et des chansons... laissez-vous vibrer !"
Assistante Plus - 01/12/2012

"
Dans le Club Média RH, à partir de la 6° minute, Jacques Séguéla parle du livre d'Alexandre Sap :

http://www.bfmtv.com/grille/bfmbusiness/podcast-radio/7426/"
BFM Radio - 24/11/2012

"Après avoir été ingénieur du son dans l'émission musicale Taratata, Alexandre Sap a fondé une maison de disque indépendante : Recall Group. Il s'oriente ensuite vers la publicité et fonde une agence à New York. Il est aujourd'hui à la tête d'un réseau d'agences spécialisées dans le marketing
culturel. "Sur Taratata, mon plus grand choc artistique s'est produit lors de la visite de Peter Gabriel. Il était entouré des meilleurs musiciens du monde, Tony Levine à la basse ou Manu
Katché à la batterie. Je n'avais jamais entendu rien de tel en live. Sur "Digging in the dirt", Peter Gabriel portait une mini-caméra attachée à un flexible et fixée sur sa tête qu'il pouvait diriger à sa guise. Il envoyait le signal en régie que Gérard Pullicino pouvait ajouter à son armada de caméra et monter en direct. L'effet était incroyable et comme tout ce que faisait Gabriel à l'époque, c'était nouveau. Il avait depuis longtemps compris l'importance de l'image aux yeux du public et l'incidence qu'elle avait sur la musique business.""
Fémi-9 - 01/02/2013

"Culture pub
Passionné de musique, Alexandre Sap a multiplié les casquettes tout au long de sa carriere dans ce domaine : ingénieur du son pour Taratata, créateur de la maison de disques indépendante Recall Group puis de l'agence The Mours au sein d'Havas. Cette année il a fondé l'agence Forward, spécialisée dans le marketing culturel. Cet « enfant du rock » a bien compris l'intérêt d'unir des marques à des artistes et de donner un nouveau souffle à une industrie en plein bouleversement. ll livre dans cet ouvrage préfacé par l'inévitable Jacques Séguéla tous ses secrets de fabrication, de l'invention de la pétition musicale lancée avec Kofi Annan, à la première chanson de Marion Cotillard pour Cartier. Vous découvrirez dans "Du rock et des marques", sous-titré "Musique, pub et passion", ses multiples façons de vivre la musique au fil de pages très graphiques. Son éventail de références musicales va, c'est certain, vous replonger avec bonheur dans vos vinyles favoris."
Balthazar - 01/01/2013

"Comment intégrer la musique au coeur de la stratégie de communication des marques et en faire le vecteur
essentiel de leur image ?"
La Revue Des Marques - 01/03/2013

"Alexandre Sap nous explique comment il a su intégrer la musique au coeur de la stratégie de communication des marques."
Tecknikart - 01/02/2103