Pourquoi le travail nous emmerde... et comment faire pour que ça change !Pourquoi le travail nous emmerde... et comment faire pour que ça change !

Pourquoi le travail nous emmerde... et comment faire pour que ça change !

19,80 €

ISBN : 9782840016823

Horaires rigides, obligation constante de justifier son emploi du temps, explications à fournir pour s'absenter une journée, réunions qui font perdre du temps… Oui, le travail nous emmerde avec ses règles d'un autre siècle qui favorisent l'irresponsabilité, le désengagement des salariés et nuisent finalement à la performance des entreprises.
Imaginez un environnement de travail où :
-il n'y aurait plus d'horaire, chacun étant responsable de son
emploi du temps,
- chacun aurait le droit de travailler quand et comment il veut
du moment que son travail est fait,
- plus personne ne jugerait autrui sur la façon dont il occupe son temps…
Utopique ? Certainement pas car des centaines d'entreprises (de Gap à Best Buy) ont fait le pari que cela pouvait devenir une réalité… et ont ainsi accru leur productivité.
Réel antidote au métro-boulot-dodo, le système détaillé dans ce livre quantifie le travail non plus en termes de temps mais en résultats. En traitant les salariés comme des adultes vraiment responsables, non seulement on les rend plus heureux mais on booste de façon inimaginable leur efficacité. Découvrez comment ça marche et, que vous soyez patron, DRH, syndicaliste, ou salarié, tirez-en partie dans votre société.
Au XXIe siècle, le travail emmerdant n'est plus une fatalité

Caractéristiques

Auteur: Cali Ressler - Jody Thompson - Sylvain Taraborrelli

Rubrique: Management

14 cm x 22 cm
226 pages
19.80 € TTC

ISBN: 9782840016823

Table des matières

Préface à l’édition française
Introduction

1. Pourquoi le travail nous emmerde
• Le sens du travail aujourd’hui
• La médiocrité comme norme dans l’entreprise
• Le présentéisme
• Le tic-tac de l’horloge
• Le travail et l’illusion du travail
• Le syndrome de la réunionnite
• Le poids des a priori
• Les frustrations du salarié contemporain

2. Le bourbier des a priori sur le travail
• Les trois problèmes des horaires aménagés
• Une question de confiance
• Identifier les a priori
• Anticiper les a priori
• Se justifier face aux a priori
• De l’usage courant des a priori
• Eliminer le bourbier des a priori
• Eliminer les a priori implicites

3. Un environnement de travail basé uniquement sur les résultats
• Faire ce que l’on veut, quand on veut...
• ... tant que le travail est fait
• De la décharge sauvage au tri sélectif
• La solution technique
• Solution technique ou changement de paradigme ?
• Changer de vie ?

4. Une perception différente du temps
• 13 règles fondamentales
• Le temps des négociations
• « On n’est pas en retard parce qu’on arrive à 14 h sur son lieu de travail et on n’a pas pris son après-midi parce qu’on part à 14 h »
• « On peut faire ses courses le mercredi matin, aller au cinéma le mardi après-midi ou faire la sieste le jeudi après le déjeuner »
• Accepter la différence
• « Chacun dispose du temps libre et des congés qu’il souhaite tant que le travail est fait »
• « Il n’y a plus d’horaires de travail »

5. Comment travaille-t-on dans un
environnement sans horaires ?
• « Le travail n’est pas un lieu auquel on se rend, mais une somme de choses que l’on fait »
• « Chacun a le droit de travailler comme il le désire »
• « Toute réunion est facultative »
• « On ne déclenche plus d’urgence de dernière minute »
• « Tout salarié, quel que soit son grade ou sa qualification, doit cesser toute activité qui lui fait perdre son temps, celui de ses clients et celui de l’entreprise »

6. Pourquoi vit-on mieux quand on travaille
dans un environnement sans horaires ?
• « Plus personne ne juge autrui sur sa façon d’occuper son temps »
• « Personne ne parle plus des heures qu’il fait »
• « Personne ne doit se sentir coupable, débordé ou stressé pour son travail »
• « Chaque jour ressemble à un samedi »

7. Les clefs de l’environnement de travail fondé sur la responsabilisation et les résultats
• L’environnement nouveau expliqué a tout le monde
• Comment se concentrer sur les résultats avec
votre équipe ?

8. Une solution adoptée dans le monde entier
• Le bilan de l’association des Éclaireuses de San Gorgonio
• Gap se démarque de la concurrence
• Le trafic automobile, l’environnement de travail sans horaires et le grand bouleversement
• Des lois de la nature pour éveiller les consciences

9. Les nouvelles perspectives du management
• Nouvelles opportunités
• Définir et formaliser les objectifs de chacun
• Libérez vos collaborateurs !
• La résolution de problèmes dans un environnement sans horaires
• Mesurer les résultats et récompenser les salariés

Épilogue
Annexe 1 - Dans quel environnement de travail évoluez-vous ?
Annexe 2 - "Oui, mais..."

La presse en parle
"Horaires stressants, réunions inutiles, journées interminables, quand l'organisation du temps du travail ne fonctionne plus, pourquoi ne pas tout bouleverser ? Dans cet ouvrage pratique, Cali Ressler, cadre de l'enseigne de distribution spécialisée Best Buy, propose sur un ton polémique une voie radicalement nouvelle d'aborder le travail. « Nos croyances à propos du travail tel qu'on l'envisage habituellement -de35 à 40 heures par semaine, du lundi au vendredi— sont dépassées », annonce-t-elle. Nous pensons à tort que seule la présence physique sur le lieu de travail et des horaires fixes permettent un travail effectif et rendent possible son contrôle. Ce qui était vrai pour l'ouvrier des manufactures du XIXe siècle n'est plus qu'illusion pour l'employé de bureau à l'ère des télécommunications. « Nous allons au travail pour constater que certains sont récompensés non pas pour leur efficacité mais parce qu'ils font des heures », explique l'auteur. À une gestion des ressources humaines infantilisante, où l'horloge dicte sa loi, Cali Ressler répond en une phrase : « Chacun est libre défaire ce qu'il veut, quand il veut, tant que le travail est fait. » Condition qui modère grandement les dérives. À tous les échelons hiérarchiques, les horaires sont supprimés. Seul le résultat compte, que l'on y parvienne en dix ou vingt heures, assis à son bureau ou au bord d'une piscine. « Toutes les réunions sont facultatives » et les équipes se recréent d'elles-mêmes en fonction de leurs vrais besoins. Utopique ? Adopté par Gap, le distributeur américain de vêtements basiques, ce système a diminué de 50 % le nombre de départs volontaires des employés. Plus motivés, ils concilient mieux vie privée et vie professionnelle. Ironie du sort : à trop pourfendre les pertes de temps, l'ouvrage, qui tire en longueur, gaspille un peu le nôtre par ses répétitions. P. C." Valeurs Actuelles - 20/07/2011 "Nos croyances à propos de l’organisation du travail - environ 40 h/semaine, du lundi au vendredi et de 8 à 17h - sont dépassées. Beaucoup d’entreprises et d’organisations fonctionnent sur des modes en décalage avec notre économie moderne et globalisée. Trop de salariés ne sont pas (plus) responsabilisés dans leur fonction et s’attachent à l’horaire sans penser à l’efficacité. La « réunionite » gagne du terrain. Des gens brillants sont pénalisés parce qu’ils n’entrent pas dans le moule. Il faut modifier complètement les règles du jeu. Et définir une nouvelle manière