De quoi le capitalisme est-il le nom ?De quoi le capitalisme est-il le nom ?

De quoi le capitalisme est-il le nom ?

22,80 €

ISBN : 9782840018919

Depuis le tournant du XXIème siècle, la recherche d’un nouveau modèle de société a donné lieu à des débats de plus en plus animés sur les alternatives possibles au capitalisme néo-libéral anglo-saxon. Ces controverses ont notamment agité les milieux européens, confrontés aux excès du capitalisme financier.

La plupart des ouvrages et des articles consacrés au capitalisme s’attachent à en dénoncer les dérives et à explorer les nouvelles voies de régulation des marchés et de restauration des valeurs sociales, mais ils remontent rarement à ses sources, véhiculent parfois des idées reçues et propagent des mythes diffusés dans l’opinion publique au travers du prisme des médias.

L’objectif de ce livre est au contraire de retracer l’évolution des idées, des institutions et des grands systèmes qui fondent les différentes formes du capitalisme : agraire, industriel, financier, entrepreneurial, managérial, salarial, coopératif, social, socio-culturels, post-moderne (capitalisme 3.0).

L’auteur restitue les fondements de ces modèles, en révèle les aspects cachés et en dégage les idées porteuses d’avenir. Il propose ainsi au lecteur à la fois un panorama inattendu des réalités que masque le terme générique de capitalisme et une réflexion économique et sociale qui renouvelle notre perception de l’évolution du monde.

Caractéristiques

Auteur: Jean-jacques Pluchart

Rubrique: Enquêtes, essais, romans

15cm x 22cm
268 pages
22.80 € TTC

ISBN: 9782840018919

Table des matières

Introduction générale
Une notion paradoxale - Les variétés du capitalisme - Les figures de l’anticapitalisme - Le capitalisme entre marché et Etat - Les voies de renouvellement du capitalisme - La construction de l’ouvrage

1ère partie – les paradoxes fondateurs du capitalisme

Chapitre 1 – du pré-capitalisme marchand au capitalisme agraire
• La valeur introuvable du capital
• La polysémie du capital
• Les déclinaisons contradictoires du capitalisme
• Les formes incertaines du pré-capitalisme
• Le capitalisme marchand, modèle du capitalisme international
• Le capitalisme agraire, modèle du capitalisme post-moderne
• Le capitalisme agraire, modèle du capitalisme familial et coopératif

Chapitre 2 – du capitalisme industriel au capitalisme entrepreneurial
• Le capitalisme industriel de la lutte des classes
• Du fordisme au post-fordisme
• L’impératif industriel entre mythe et réalité
• La globalisation industrielle
• L’irréversible désindustrialisation
• Le retour du capitalisme entrepreneurial

Chapitre 3 – du capitalisme managérial au capitalisme actionnarial
• Le règne de la technostructure
• Le malaise des managers
• Capitalisme actionnarial et gouvernance
• Capitalisme actionnarial et finance de marché
• Capitalisme financier et ingénierie financière
• Capitalisme financier et shadow banking

2 e partie – les variétés géographiques du capitalisme

Chapitre 4 – les capitalismes anglo-saxons
• Les avantages concurrentiels des nations
• Les systèmes nationaux d’innovation et de production
• Les principes fondateurs du capitalisme anglo-saxon
• Les variétés du capitalisme anglo-saxon
• L’internationalisation du capitalisme anglo-saxon

Chapitre 5 – les capitalismes européens continentaux
• Le modèle rhénan
• Le modèle scandinave
• Les modèles méditerranéens
• Les autres figures européennes du capitalisme
• La construction de l’Union Européenne: modèle ou anti-modèle du système capitaliste néo-libéral
• L’impact du Brexit

Chapitre 6 – les capitalismes asiatiques
• L’énigme du capitalisme japonais
• La résilience du capitalisme coréen
• Les paradoxes du capitalisme chinois
• Les contrastes du capitalisme indien
• Les variétés du capitalisme asiatique

Chapitre 7 – les autres systèmes du capitalisme
• Le capitalisme islamique
• Le capitalisme rentier
• Les capitalismes est-européens
• Les capitalismes latino-américains et africains
• Les capitalismes territoriaux

3ème partie – les nouvelles figures du capitalisme

Chapitre 8 - le capitalisme entre accumulation et répartition du capital
• La généalogie de la rente du capital
• Les revenus du capital et du travail
• Le coût et le surcoût du capital
• la « tyrannie du 15% »
• L’équilibre introuvable
• Le « syndrome du 1% »
• La « trahison des économistes »

Chapitre 9 - le capitalisme entre marché et Etat
• Les métamorphoses du marché
• Les mutations de l’Etat
• De la régulation à l’inter-régulation
• La régulation monétaire
• La régulation des activités bancaires conventionnelles
• La régulation des activités bancaires parallèles
• La régulation des marchés boursiers

Chapitre 10 – le capitalisme social entre mythes et réalités
• La part des mythes
• La négociation d’un contrat social
• Les réformes institutionnelles
• La recherche d’une performance durable
• La quête d’une finance responsable
• La révision des fondamentaux statistiques et comptables
• La réduction des externalités

Chapitre 11 – le capitalisme moderne entre propriété et gouvernance
• Les formes juridiques de l’entreprise capitaliste
• Firmes entrepreneuriales et firmes managériales
• La relation entre le principal et l’agent
• Les coûts de transaction entre les actionnaires et les managers
• De la gouvernance actionnariale à la gouvernance partenariale
• L’internalisation des externalités des entreprises
• La Responsabilité Elargie des Propriétaires

Chapitre 12 – le capitalisme post-moderne entre numérisation et collaboration
• Vers un capitalisme micro-financier
• Vers un capitalisme de la FinTech
• Vers un capitalisme collaboratif
• Vers un capitalisme cognitif
• Vers un management digital
• Vers un capitalisme esthétique

Conclusion générale
Le capitalisme entre globalisation et souverainisme - Le capitalisme entre idéologie et technologie - Le capitalisme entre les paradigmes des trois révolutions industrielles.

Index
L’auteur

La presse en parle
"Capital et capitalisme sont deux notions qui ont donné lieu depuis deux siècles à des questionnements chez les économistes, de la perplexité chez les sociologues, de la passion chez les idéologues et de l’embarras chez les leaders politiques. L’auteur s’attache ici à retracer l’histoire du capitalisme à travers ses perspectives (démocratie libérale, lutte des classes, croissance inégalitaire...), ses différentes formes (capitalisme agraire, industriel....), sa géographie (capitalisme anglo-saxon, européens, asiatiques...) pour, enfin, sonder les fondations de ses nouveaux modèles dont les logiques, les dimensions et les perspectives demeurent encore trop méconnues. Une nouvelle vision des réalités, que masque le terme de capitalisme, est ainsi mise en valeur à travers une réflexion économique et sociale permettant de renouveler la perception de l’évolution du monde. Bruno de Laigue" Finance Et Gestion - 01/12/2016 "Le capitalisme selon Jean-Jacques Pluchart, professeur d'économie à la Sorbonne, reste largement impensé aujourd'hui. Revenant sur les différentes analyses qui en ont été faites au fil de l'histoire (Tocqueville, Proudhon, Marx, Weber, Keynes, Bourdieu, Friedman, Fukuyama...) et sur les différents destins que les auteurs lui ont assignés en fonction de leurs analyses, Jean-Jacques Pluchart, dans une démarche archéologique qui fut celle employée par Michel Foucault, distingue capitalisme agraire, industriel, entrepreneurial, managérial, actionnarial ainsi que les variétés géographiques de ces différentes formes. L'objectif de l'auteur est de parvenir à éclairer les nouvelles figures du capitalisme. Il revient sur la notion de répartition de la valeur ajoutée entre le capital et le travail, sur celle de rente largement discutée par Thomas Piketty dans "Le capitalisme au XXIe siècle" et sur les taux de rentabilité exigés par le capitalisme financier aux dépens de l'emploi. Après avoir mis en évidence le côté socialement dangereux de ce dernier avatar du capitalisme qui creuse les inégalités, engendre des crises répétitives et fait sauter les verrous qui pourraient être mis par les États dans l'intérêt des citoyens, il propose de travailler notamment à rendre à nouveau opérationnels les contrôles exercés par la puissance publique grâce à des organismes supra étatiques. Mais ces conditions minimales pour la viabilité d'un capitalisme moderne ne dispensent pas, selon l'auteur, de repenser le concept même de capitalisme en des termes qu