Le luxe et les nouvelles technologiesLe luxe et les nouvelles technologies

Le luxe et les nouvelles technologies

28,00 €

ISBN : 9782840018551

Un livre tout en couleurs qui dévoile les étonnantes mutations technologiques actuelles et montre leur formidable impact sur le luxe dans les décennies à venir

Après avoir été en symbiose avec l'art, le luxe entre en osmose avec la technologie. Plus que le design, la mode ou l'art, l'innovation technologique est la nouvelle force motrice de la créativité des marques. Elle ouvre au luxe de prodigieuses possibilités, mais soulève également des problématiques nouvelles. Avec les nouvelles technologies, c'est à la fois notre conception du luxe qui change et le luxe lui‐même qui
évolue.
Ce livre est un précieux outil pour :
– cerner les grandes problématiques du luxe de demain,
– fixer un cap stratégique à sa marque,
– s'inscrire dans la modernité avec dynamisme et pertinence.

Guide incontournable pour les professionnels du luxe qui y trouveront les clés pour anticiper l'avenir et décider de leurs orientations stratégiques, "Le
Luxe et les nouvelles technologies" intéressera de nombreux professionnels et étudiants qui appréhenderont ainsi mieux les nouveaux enjeux des marques et comprendront la portée des changements à venir.

Caractéristiques

Auteur: Carmen Turki Kervella

Rubrique: Nouvelles technologies Internet

18cm x 22cm
184 pages
28.00 € TTC

ISBN: 9782840018551

Table des matières

Introduction

1. Inbound marketing, UGC et nouvelles prescriptions luxe

2. Reconnaissance visuelle : le luxe soumis à la sérendipité

3. Matériaux intelligents : vers un luxe de performance

4. Big data, IDO, tracking, connexité et luxe

5. Social economy, social TV, social shopping, social luxury

6. Retail augmenté et luxe

7. Luxe et impression 3D : produire ce que l’on veut voir exister

Conclusion
Remerciements
Table des illustrations et tableaux
Index

La presse en parle
"Rencontre avec Carmen Kervella à l’occasion de la sortie du livre Le luxe et les nouvelles technologies Le 27/10/2015 Par Mathilda Panigada Après avoir fait ses classes dans la communication et le planning stratégique dans de grandes agences de publicité, à l’instar de J. Walter Thompson à Bruxelles, Prisme/Bozell à Montréal et D’Arcy Paris, Carmen Kervella amorce sa carrière dans le conseil. En 2009, elle fonde aHeadLand et accompagne de grandes maisons comme Chanel ou Christian Dior dans leurs différentes problématiques, et les aide à mieux appréhender leur avenir en identifiant les comportements et les tendances de demain. C’est dans cette lignée que s’inscrit l’ouvrage Le luxe et les nouvelles technologies, paru ce mois d’octobre 2015, et qui promet d’ores et déjà de s’illustrer comme un outil indispensable pour les marques souhaitant s’inscrire dans le monde en devenir avec dynamisme et pertinence. Destiné à tous les professionnels du luxe, dans le marketing comme dans la R&D, le retail ou la direction générale, qu’il s’agisse des secteurs de la mode, de la cosmétique, de l’horlogerie ou encore de l’automobile, l’ouvrage offre un panorama efficace de l’impact des nouvelles technologies dans le secteur du luxe. Afin d’en savoir plus sur son expertise, les enjeux d’un tel ouvrage et les questions passionnantes qu’il soulève, nous avons contacté Carmen Kervella, qui a cordialement accepté de se prêter au jeu de nos questions. Rencontre. D’où vous est venue la volonté de réaliser un ouvrage sur le luxe et les nouvelles technologies ? Le déclic s’est produit quand j’ai réalisé que les nouvelles technologies étaient la nouvelle force motrice de la créativité des marques de luxe, au même titre que l’art, la mode ou le design. On est à une époque charnière où le luxe est en train d’entrer en collision avec les nouvelles technologies. Cela soulève des interrogations fondamentales, et pose aux maisons luxe des problématiques tout à fait nouvelles. Comme par exemple ? Les produits se transforment, ils sont en devenir. Ils cessent d’être statiques, ils deviennent évolutifs et serviciels. De fait, ils tirent les marques de luxe vers toujours plus de fonctionnalité, les entraînant dans l’arène des marques de grande consommation fondées sur toujours plus d’innovation. De même, avec la reconnaissance visuelle, tous les paradigmes se transforment : on passe d’une structure de pensée linéaire, dominée par les mots, à une structure de connexion d