Les nouveaux impératifs du luxe

Les nouveaux impératifs du luxe

14,80 €

ISBN : 9782818810361

15,5cm x 22cm
112 pages

Les entreprises du luxe sont confrontées au grand défi écologique, piégées entre la nécessité de croître et de faire des profits, et l’obligation de rendre des comptes écologiquement compatibles avec des productions absolument neutres pour la planète.

Si elles ne sont pas en tout point exemplaires, les marques de luxe pourraient, entre frivolité et prise de conscience, donner l’exemple en prônant la réinscription de la consommation dans une philosophie moins consumériste et une préservation des richesses naturelles.

Pour saisir cette (r)évolution en marche, l’auteur se focalise sur deux matières naturelles symboliques du luxe, la peau (cuir et poil) et le diamant. Les premiers parce qu’ils incarnent la noblesse de la matière travaillée par l’Homme, et le second parce qu’il personnifie la rareté originelle puisée au centre de la Terre, apanage d’un secteur qui prône l’exception. Face aux enjeux d’une économie frugale, elles sont désormais au pied du mur et devront se réinventer sans se dénaturer.

Les Maisons de luxe ont toujours réussi à affronter les ruptures, à s’adapter aux changements en interrogeant leur processus de création pour perdurer et s’arranger avec les événements d’un monde bousculé par l’urgence climatique.

Table des matières

Introduction
1. Le grand réveil ?
Le luxe cherche sa place dans le désordre
L’addition s’il vous plaît
Consommation expiatoire ou déconsommation jubilatoire
La bonne occas’ de la seconde main
L’ère du doute apocalyptique
Le désir dénaturé par le productivisme
L’impasse du luxe de masse
2. Les diamants ne sont plus éternels
Braquage chez les diamantaires
La croisade des Anciens contre les Modernes
Le bon grain et l’ivraie
Les consommateurs en arbitre
3. Ni poil, ni peau
Les véganiens, minorité bruyante. Majorité future ?
L’ère de la conscience collective ?
Le cuir en mal de peau
Les tanneurs tannent responsables, les mégissiers aussi
Les marques de luxe tiennent à leurs peaux
Avoir la peau des poissons
Des alternatives en trompe l’œil
Des cuirs à la trace
La fourrure perd sa pelisse
La mode retourne sa veste et tourne casaque
Un million d’emplois dans la balance
La fausse fourrure écologiquement irresponsable
Réinventer les rapports Homme/Nature
Un luxe bien traité, un luxe bien élevé
L’éthique avant la croissance
4. Green is the new deal
Le coronavirus sonne le glas de l’insousiance
Un luxe certifié vertueux ?
La fin du global totalitaire
Le luxe à l’avant-garde d’une transition en germe ?
Le luxe doit se réinventer, vraiment
Bibliographie

La presse en parle

"Sous-titré : de la frénésie productiviste à un modèle économique respectueux de l’avenir. Une illustration de couverture avec une jeune femme vêtue d’une robe à brillants qui selon l’expression « en jette ». C’est dense, brillant et intelligent et cela au moins pour une raison. En effet, l’auteur ne s’embarrasse pas de la position radicale de certains politiques qui veulent éradiquer un luxe dangereux pour l’écologie planétaire, il propose de faire du luxe autrement. De penser cette « exigence » plus subtilement."

https://www.daily-passions.com/les-nouveaux-imperatifs-du-luxe