Marchés de dupes - Pourquoi la crise se prolongeMarchés de dupes - Pourquoi la crise se prolonge

Marchés de dupes - Pourquoi la crise se prolonge

19,80 €

ISBN : 9782840016625

Non, la crise n'est pas terminée : l'Europe est au plus mal, le chômage perdure et les économies sont atones. Si la crise s'installe et s'aggrave, c'est que le jeu des marchés est devenu un marché de dupes : les financiers gagnent toujours au détriment de l'économie réelle.
Aux commandes du système économique mondial, les marchés financiers sont désormais à même de contester la souveraineté des pays les plus vulnérables de l'Europe. Mieux encore, ils sont capables de faire basculer les politiques économiques annoncées dans l'ensemble des Etats de la zone. Pour conserver leur "triple A", certains pays vont jusqu'à virer de bord et substituer à l'ardente obligation de stimulation pour la reprise, une politique d'extrême rigueur qui nous installe dans la déflation.
Faut-il se résigner à ce que l'on fasse ainsi main basse sur nos économies : celles de nos Etats comme celles de nos concitoyens ? les auteurs n'y sont pas prêts. Dans ce livre, ils mettent à mal le mythe de la globalisation nécessairement salvatrice et dégagent cinq chantiers pour réagir. Leur livre n'est pas LA solution mais un préalable passionant à toute solution!

Caractéristiques

Auteur: Henri Bourguinat - Eric Briys

Rubrique: Finances

14cm x 22 cm
250 pages
19.80 € TTC

ISBN: 9782840016625

Table des matières

Introduction

I. Plus ça change, moins ça change
1. Business as usual ?
2. Confusion des genres
3. Ce risque moral dont il faudra bien s'accomoder
4. Zone grise

II. Une finance bien malade
5. Lipstick finance
6. McDo finance
7. "Chers" bijoux de famille
8. Infini financier
9. L'utilité sociale de la finance : le pavé dans la mare de Lord Turner

III. Les nouveaux Léviathans
10. "On ne nous dit pas tout"
11. La polarisation sur les bonus : une diversion populiste
12. Déconnexion
13. "Too big to fail "

IV. "Et maintenant, que vais-je faire ?"
14. Les hélicoptères des banques centrales en phase d'atterrissage
15. La renverse déflation-inflation
16. L'art chinois de ne pas se tirer une balle dans le pied
17. Le dollar, un verrou qui n'en est plus un

V. Et si on rêvait un peu
18. "Credo ut intelligam"
19. Vive l'éco-diversité !
20. Une relance verte ?

Florilège
Conclusion

La presse en parle
"La finance dicte toujours sa loi aux politiques Les deux auteurs, éminents spécialistes des marchés financiers, dressent un réquisitoire sans appel de la finance mondialisée plus puissante que jamais deux ans après l'effondrement de Lehman Brothers. Rien n'a véritablement changé et tous les ingrédients sont à nouveau réunis pour une prochaine crise. Encore la crise, toujours la crise. Pour le deuxième anniversaire de la chute de la banque Lehman Brothers, point d'orgue de la crise financière, de nombreux essais sur la crise seront au rendez-vous de cette rentrée littéraire. Et une fois de plus, la finance n'y fait pas bonne figure. Le dernier ouvrage d'Henri Bourguinat et d'Éric Briys ne fait pas exception à la règle. Le professeur d'économie, spécialiste des marchés financiers, qui n'a cessé d'alerter les politiques sur les dérives de la finance, et l'ancien trader, fin connaisseur des modèles d'évaluation des risques, reviennent un an après leur précédent essai (davantage pour les initiés), « l'Arrogance de la finance », dresser un état des lieux post-crise pour le moins inquiétant. /.../ Eric Benhamou" La Tribune - 12/09/2010 "Trop de rigueur, ou trop de relance ? /.../" Le Monde - 05/10/2010 "Non, la crise n'est pas terminée : l'Europe est au plus mal, le chômage perdure et les économies sont atones. Si la crise s'installe et s'aggrave, c'est que le jeu des marchés est devenu un marché de dupes : les financiers gagnent toujours au détriment de l'économie réelle. Aux commandes du système économique mondial, les marchés financiers sont désormais à même de contester la souveraineté des pays les plus vulnérables de l'Europe. Mieux encore, ils sont capables de faire basculer les politiques économiques annoncées dans l'ensemble des Etats de la zone. Pour conserver leur "triple A", certains pays vont jusqu'à virer de bord et substituer à l'ardente obligation de stimulation pour la reprise, une politique d'extrême rigueur qui nous installe dans la déflation. Faut-il se résigner à ce que l'on fasse ainsi main basse sur nos économies : celles de nos Etats comme celles de nos concitoyens ? les auteurs n'y sont pas prêts. Dans ce livre, ils mettent à mal le mythe de la globalisation nécessairement salvatrice et dégagent cinq chantiers pour réagir. Leur livre n'est pas LA solution mais un préalable passionant à toute solution!" Presse Edition - 06/10/2010 "La rechute sera fatale Pour l'économiste Henri Bourguinat, trois ans après le dé