< Enquêtes, essais, romans

Carnets d'un expatrié au coeur de la Chine

Carnets d'un expatrié au coeur de la Chine

Christophe Tanguy

Ingénieur détaché sur un site industriel de la Chine, Christophe Tanguy a tenu, au fil des quelque 30 mois que dura son séjour, un passionnant carnet quotidien dans lequel il a noté les péripéties professionnelles et personnelles qui ont ponctué son immersion dans le monde chinois.
De son arrivée à l'usine jusqu'aux relations d'amitié qu'il tisse avec les Chinois, Christophe Tanguy n'omet rien de ses étonnements quotidiens. Son témoignage est une remarquable chronique de la "Chine intérieure".

« Seize heures, c’est le rush dans les couloirs et les escaliers de l’usine. Le bâtiment se vide en quelques minutes, direction les parcs à vélos et les grands bus articulés blancs et verts.
Quand tout est calme et semble désert, Zhao Zhen me tend une petite clef jaune en me faisant comprendre que c’est celle du bureau. Puis il se prépare à partir en m’expliquant que je dois attendre jusqu’à cinq heures pour fermer moi-même à clé. Peut-être est-ce la contrepartie de la pose repas plus longue dont bénéficient les expatriés ? J’en profite pour mettre un peu d’ordre dans mes affaires, aménager mon nouvel univers de travail. Je n’ai jamais vu des meubles aussi mal finis, pas un seul des tiroirs de mon petit bureau ne ferme correctement. Pire, le panneau avant du tiroir du haut n’est mortaisé que d’un côté et il me faut le tirer avec précaution pour éviter qu’il ne se déboîte. »

Caractéristiques

Auteur: Christophe Tanguy

Rubrique: Enquêtes, essais, romans

14cm x 22cm
320 pages
22.80 € TTC

ISBN: 9782840015543

Partagez sur :

Boutique en ligne :

En stock

22.80 €

Ajouter au panier

Disponible en version numérique :

Chez ces vendeurs

Table des matières

Extraits de la table des matières
1. Avant le départ - 11. En voiture de Pékin à Tian Jin - III. Le minibus - IV. L'atelier de mécanique - V. Au bureau d'études - VI. Achat d'une bicyclette - VII. Sur la Grande Muraille - VIII. Réunion du Comité de Direction - IX. La rue de l'Ancienne Culture - X. Conséquences des coumpures d'électricité - XI. En vélo à la campagne - XII. repas d'affaires au Gou Bu Li - XIII. Macabre découverte dans les rizières - XIV. Bei Dai He, station balnéaire sur la mer de Bo Hai - XV. Nous parlons de Zhao Zhen - XVI. En mission au Si Chuan - XVII. Ordre et propreté - XVIII. Du renfort pour l'atelier - XIX. Un visiteur japonais - XX. Xi Shian, bourgade chinoise - XXI. Qualité ? Qualité ! - XXII. Drôle de bobine - XXIII. le mariage de l'ingénieur Zheng Gang - XXIV. Voyage à Qin Dao, ancienne concession allemande - XXV. Au cyber café - XXVI. Cadeaux de fin d'année - XXVII. Voyage en car couchettes - XXVIII. Productivité chinoise - XXIX. Une dactylo étourdie - XXX. Une visite au Wu Han - XXXI. des sous-traitants à problèmes - XXXII. L'atelier bouge - XXXIII. Minijupe et tabouret - XXXIV. Des visiteurs macédoniens - XXXV. Une frangipane - XXXVI. Une centrale hydroélectrique sur le Fleuve Jaune - XXXVII. Le permis de conduire - XXXVIII. 1er mai dans le Shan Xi - XXXIX. A la recherche du dernier empereur - XL. Avec Kong Ling Jun

Lire la suite

La presse en parle

"Question à l'expert.
J.O. de Pékin : dans les coulisses d'une entreprise chinoise.
/.../"

Www.capital.fr - 12/98/2008

"TRIBULATIONS D'UN GADZARTS EN CHINE.
Détaché sur un site industriel en Chine pour diriger une division technique, Christophe Tanguy (Li 77) a tenu au fil des trente mois qu'a duré son sejour un journal passionnant dans lequel il a noté au quotidien les péripéties professionnelles et personnelles de son immersion. De son arrivée dans son «bureau-usine» aux relations intimes qu'il finit par tisser avec la population, notre gadzarts fixe sur les pages chaque détail de ses étonnements.
Son témoignage d'ingénieur expatrié devient une peinture vécue de la saisissante barrière culturelle qui sépare l'Asie de l'Europe."
Arts Et Métiers Magazine - 01/11/2008

""L'usine du monde" vue de l'intérieur ! Christophe Tanguy a véritablement mené cette vie d'ingénieur expatrié pendant trois ans en Chine. Il rend compte de son expérience avec une grande minutie, un sens du détail qui permet de mieux comprendre bien des aspects de ce géant qui, entre le cours de sa monnaie, la contestation de sa politique au Tibet et, bien sûr, les Jeux olympiques de Pékin, a monopolisé l'attention cette année. La politique qualité des entreprises est un des aspects les plus intéressants.
Notre avis : Les thèmes traités vont heureusement bien au-delà du simple vécu. Les réunions d'un comité de direction, les barrières linguistiques... de nombreux chapitres ont vocation à illustrer des expériences susceptibles d'être utiles à nombre d'entreprises."
Enjeux - Afnor - 01/01/2009

"Au milieu des Chinois
Ingénieur Alstom, Christophe Tanguy a passé trente mois en Chine. Il raconte son
quotidien d'expatrié dans un livre témoignage.
Ingénieur chez Alstom a Belfort, Christophe
Tanguy a découvert la Chine, lorsqu'il a été
nommé dans une société de «joint venture». Il y a retrouvé d'anciens stagiaires chinois, accueillis quelques mois plus tôt a Belfort, et a vécu pendant trente mois une expérience qui l'a durablement marqué. Il livre aujourd'hui un livre plutôt rare : la narration du quotidien d'une usine en Chine et de la situation d'un expatrié français en pleine Asie. Christophe Tanguy ne se prend pas pour un écrivain et dit ne pas être certain qu'il ecrira à nouveau un livre un jour. Il livre simplement un témoignage, entrant dans les détails de cette vie singulière en faisant part de ses étonnements, ses joies et ses quelques mésaventures au milieu des habitants.
L'ingénieur Tanguy a fait sienne très
rapidement une règle d'or de l'expatriation :
ne pas prendre une mentalité d'assiégé.
Allant à la rencontre des habitants, vivant au milieu d'eux, il est revenu en laissant de côté les clichés. « Les Chinois sont des gens comme nous » explique-t-il, même s'il a bien pris conscience de quelques subtilités culturelles. « On les retrouve dans la langue elle-même. Ainsi, c'est le même mot pour question et problème. Comme c'est le même mot pour apprendre et copier » sourit-il, en reconnaissant toutefois que les Chinois, d'un contact plutôt facile, ont par ailleurs un grand goût de la confidence, dès lors qu'ils sont en confiance.
Une disposition qui a permis à Christophe
Tanguy de recueillir l'opinion, pas toujours
flatteuse, des travailleurs locaux sur les
expatriés qu'ils voient défiler à longueur
d'années. Visiblement pris a son propre jeu de l'immersion, Christophe Tanguy a tenté de faire durer le séjour en tentant de décrocher un poste ailleurs en Chine. Las, il rentrera finalement avec des souvenirs plein la tête, pour découvrir, revenu a Belfort, une autre réalité des expatriés «très vite, j'apprendrai à mes dépens que partir c'est aussi prendre le risque d'être oublié »."
L'Est Républicain - 09/12/2008