< Enquêtes, essais, romans

Aimer l'armée - une passion à partager

Aimer l'armée - Une passion à partager

Henri Bentégeat

Vouloir servir, être nomade, aimer l'honneur, vivre l'attente, apprécier l'effort, être joueur...
En fait, l'armée au quotidien c'est beaucoup plus qu'aimer l'ordre et l'uniforme.

Ce livre d'une grande justesse sur le «ressenti militaire», écrit par l'un de ceux qui a eu le commandement suprême de l'armée française, est un document exceptionnel.

Ni recueil de souvenirs glorieux ni ouvrage de stratégie post-combats comme en écrivent souvent les officiers, c'est une étonnante réflexion qui montre le sens du choix des hommes et des femmes qui ont opté pour le métier des armes.

De Saint-Cyr au commandement en chef pendant quatre ans de l'ensemble des armées françaises (CEMA) Henri Bentégeat a tout connu de la vie militaire. Homme de terrain, il a entre autre dirigé le célèbre RICM, c'est aussi un homme de réflexion, il a servi à l'état-major des Présidents Mitterrand et Chirac. Dans ce premier livre d'une extrême sincérité, ce passionné de l'armée en parle comme personne avant lui.

Caractéristiques

Auteur: Henri Bentégeat

Rubrique: Enquêtes, essais, romans

12cm x 22cm
160 pages
14.50 € TTC

ISBN: 9782365340014

Partagez sur :

Boutique en ligne :

En stock

14.50 €

Ajouter au panier

Disponible en version numérique :

Chez ces vendeurs

Table des matières

Avant-propos
1. Il y a des hommes nés pour servir leur pays
ou Aimer servir
2. Les gens en uniforme, infidèles à leur vocation
deviennent des usurpateurs
ou Aimer cette vocation
3. L’honneur, que les imbéciles prennent pour un raffinement
ou Aimer l’honneur
4. J’attendais, sans me le dire, un signal
ou Aimer l’attente
5. La joie venait toujours après la peine
ou Aimer l’effort
6. On n’est jamais adulte que pour les autres
ou Aimer le jeu
7. Sans la grandiloquence des rites, on n’aurait de force pour rien
ou Aimer le cérémonial
8. Nous sommes unis ensemble d’une manière à la fois simple et profonde
ou Aimer la fraternité
9. La sentinelle au long regard
ou Aimer la solitude
10. Sous l’uniforme, je ne te demande ni ton nom ni ta religion… mais seulement quel est ton courage
ou Aimer l’égalité
11. Que d’espace et de vent ta flamme se nourrisse
ou Aimer être nomade
12. « Sur les armes des guerriers… j’écris ton nom… liberté »
ou Aimer la liberté
13. « Donner la liberté au monde par la force est une
étrange entreprise pleine de chances mauvaises »
ou Aimer la paix et la guerre

Conclusion
Ainsi, on peut aimer l'armée

Lire la suite

La presse en parle

"C'est François de Valisère (69-Tariel) qui nous recommande
chaudement cette belle réflexion sur le ressenti militaire.
Aimer servir, aimer la solitude, aimer l'honneur, aimer l'attente, aimer l'effort, aimer le jeu...
L'armée au quotidien c'est beaucoup plus qu'aimer l'ordre et l'uniforme. Ce livre d'une grande justesse sur le métier des armes, écrit par un officier qui a exercé les plus hautes
responsabilités (commandant du RICM, directeur adjoint de la
Délégation aux affaires stratégiques, chef d'etat-major du
Président de la République, chef d'état-major des armées et président du comité militaire de l'Union européenne) n'est ni un recueil de souvenirs ni un ouvrage de stratégie militaire comme en écrivent nombre d'officiers. C'est une très belle réflexion sur les raisons qui font le bonheur d'être militaire. Hommes, femmes, terriens, marins, aviateurs, officiers, sous-officiers,
hommes du rang, nous partageons tous la même passion."

Le Piège - 01/04/2013

"Vouloir servir, être nomade, aimer l'honneur, vivre l'attente, apprécier l'effort, être joueur...
En fait, l'armée au quotidien c'est beaucoup plus qu'aimer l'ordre et l'uniforme. Ce livre d'une grande justesse sur le "ressenti militaire", écrit par l'un de ceux qui a eu le commandement suprême de l'armée française, est un document exceptionnel. Ni recueil de souvenirs glorieux, ni ouvrage de stratégie post-combats comme en écrivent souvent les officiers, c'est une étonnante réflexion qui montre le sens du choix des hommes et des femmes qui ont opté pour le métier des armes."
Opérations Spéciales - 01/12/2013

"Le réveil des passions
Considérée un temps comme la force motrice de l'histoire, la passion disparaît de la scène des idées à l'aube du 20e siècle... Pour réapparaître aujourd'hui chez les sociologues, historiens, psychologues, et même économistes, qui y voient un ressort fondamental des conduites humaines.

Jean-François Dortier

/.../
Passion du travail, dans "Aimer l'armée", l'officier Henri Bentégeat veut nous faire partager sa passion pour l'uniforme. Ce n'est pas qu'un livre de propagande : l'armée, c'est l'aventure, l'esprit de corps, les expéditions dangereuses, le service de l'autre. De quoi susciter des vocations. Certains métiers semblent plus propices que
d'autres à susciter l'enthousiasme (qui rêve d'être laveur de vitres ou livreur de pizzas ?). Les enquêtes montrent toutefois
que l'on peut se passionner aussi bien pour les camions, la boulangerie, la comptabilité (s) ou même les pylônes
électriques (e). La passion au travail intéresse de plus en plus les sociologues (?) - bien qu'ils soient traditionnellement
méfiants à l'égard de la psychologie des affects - depuis qu'ils ont pris en compte ce fait essentiel: au travail, la subjectivité - plaisir et souffrance - compte : chacun cherche à s'y épanouir
et pas simplement à gagner sa vie.
/.../"
Sciences Humaines - 01/04/2016